Bacille de Döderlein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Bacille de Doderlein)
Aller à : navigation, rechercher

Lactobacillus acidophilus vaginalis

Les bacille de Döderlein sont un ensemble de bactéries présentes naturellement dans la flore vaginale. Elle ont un effet protecteur contre la vaginose. Initialement, l'expression ne désignait que Lactobacillus acidophilus vaginalis, mais des études ont mis en évidence la présence de nombreux autres Lactobacillus : L. fermentum, L. plantarum, L. brevis, L. jensenii, L. casei, L. cellobiosus, L. leichmanii, L. delbrueckii et L. salivarius[1].

Elle porte le nom du gynécologue allemand Albert Döderlein qui l'a découverte en 1892.

Le bacille de Döderlein est une bactérie saprophyte — qui se nourrit aux dépens des cellules mortes — de la cavité vaginale. Sa présence est signe de bonne santé. Son absence ouvre la porte à des infections opportunistes en particulier les mycoses.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J.-P. Lepargneur et V. Rousseau, « Rôle protecteur de la flore de Doderleïn », Journal de Gynécologie Obstétrique et Biologie de la Reproduction, Vol 31, N° 5 - septembre 2002, pp. 485-494, DOI:JGYN-09-2002-31-5-0368-2315-101019-ART7