Baal Shem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Baal Shem est une œuvre pour violon et piano écrite par Ernest Bloch à Cleveland, en 1923, secondairement transcrite pour violon et orchestre en 1939. Elle est sous titrée « Trois images de la vie hassidique ».

Le titre de l'œuvre se réfère à Baal Shem Tov, le fondateur du mouvement hassidique.

Historique[modifier | modifier le code]

Bloch a écrit plusieurs partitions pour violon et orchestre, dont son concerto pour violon et sa Suite hébraïque, ses trois œuvres étant par ailleurs d'inspiration hébraïque. Elle est dédicacée à sa mère, même si elle a été écrite originellement pour le violoniste André de Ribaupierre[1].

La création de la première partie en a été faite par André de Ribaupierre le et de la totalité de l'œuvre par le même artiste le à la synagogue ''Temple B'nai Jeshurun'' (en) à Cleveland. La première de la version orchestrale a été donnée au Carnegie Hall le par Joseph Szigeti avec l'orchestre symphonique de New-York sous la direction de Reginald Stewart[2]. La version avec piano a été créée en France le au Théâtre du Vieux-Colombier à Paris par Joseph Szigeti et Léon Kartun.

Les manuscrits des mouvements 2 et 3 sont conservés à la Librairie du Congrès, Washington, ceux des mouvements 1 et 3 à la Northwerstern university Library, Evanston, Illinois, Moldenhauser Archives.

Structure[modifier | modifier le code]

L'œuvre comporte trois mouvements et son exécution demande environ un quart d'heure.

  • Vidui (contrition)
  • Nigun (improvisation)
  • Simhat Torah (réjouissance)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François-René Tranchefort, Guide de la Musique de Chambre, Paris, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique », (1re éd. 1989), 995 p. (ISBN 2-213-02403-0), p. 128

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]