Polyommatus escheri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Azuré du plantain)
Aller à : navigation, rechercher

Azuré de l'adragant, Azuré d'Escher, Azuré du plantain

L’Azuré de l'adragant (Polyommatus escheri), aussi appelé Azuré d'Escher ou (improprement) Azuré du plantain, est une espèce de lépidoptères de la famille des Lycaenidae et de la sous-famille des Polyommatinae.

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

  • en français : l'Azuré de l'adragant, l'Azuré du plantain, l'Azuré d'Escher, l'Argus bleu ciel[1].
Le nom « Azuré de l’adragant » a été introduit en 2013 pour remplacer « Azuré du plantain » car les Plantains ne sont pas des plantes-hôtes larvaires de l'espèce[2].
  • en anglais : Escher's Blue
  • en allemand : Escher-Bläuling
  • en espagnol : Fabiola

Systématique[modifier | modifier le code]

Synonyme[modifier | modifier le code]

  • Papilio escheri Hübner, 1823[3].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Polyommatus escheri ahmar (Le Cerf, 1928) au Maroc.
  • Polyommatus escheri dalmatica (Speyer, 1882) dans les Balkans.
  • Polyommatus escheri helenae (Oberthür, 1910)
  • Polyommatus escheri parnassica (Brown, 1977)
  • Polyommatus escheri roseonitens (Oberthür, 1910)
  • Polyommatus escheri splendens Stefanelli, 1904[3].

Description[modifier | modifier le code]

C'est un petit papillon qui présente un dimorphisme sexuel, le dessus du mâle est bleu avec une étroite bordure foncée et une frange blanche, celui de la femelle est marron avec une ligne submarginale de points orange et la même frange blanche.

Le revers est beige chez le mâle, ocre chez la femelle orné de points noirs cerclés de blanc et d'une ligne sub marginale de points orange.

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Il hiverne à l'état de jeune chenille.

Les chenilles sont soignées par des fourmis, Myrmica specioides et Formica cinerea, et Polyommatus escheri dalmatica par des Plagiolepis[4].

Il vole en une génération, de mai à août suivant son lieu de résidence[4].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Ses plantes hôte sont des Astragalus, Astragalus monspessulanus, Astragalus exscapus, Astragalus incanus, Astragalus sempervirens, Astragalus spuneri[4].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il est présent au Maroc, dans de sud-est de l'Europe (Espagne, France, Italie, Grèce) et dans les Balkans[3],[4].

En France il est présent dans le pourtour de la Méditerranée, dans les Alpes et en Poitou-Charentes[5].

Biotope[modifier | modifier le code]

Son habitat est constitué de lieux rocheux, secs, fleuris.

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier au niveau national. Il est espèce déterminante en Poitou-Charentes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. INPN
  2. Pascal Dupont, David Demerges, Eric Drouet et Gérard Chr. Luquet, Révision systématique, taxinomique et nomenclaturale des Rhopalocera et des Zygaenidae de France métropolitaine. Conséquences sur l’acquisition et la gestion des données d’inventaire., Rapport MMNHN-SPN 2013 - 19, , 201 p. (lire en ligne), p. 121
  3. a, b et c funet
  4. a, b, c et d (Tolman et Lewington 1997)
  5. lepinet

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman et Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, (ISBN 978-2-603-01649-7)