Autodrome Val-Bélair

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Autodrome Val-Bélair
Autodrome Val-Bélair
Anciens noms Quebec Modern Speedway, Autodrome de Québec
Caractéristiques générales
Lieu Boul. Pie-XI Nord (anciennement Route du Camp Valcartier)
Québec, Québec
Drapeau du Canada Canada
Coordonnées 46° 52′ 02″ nord, 71° 26′ 11″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Autodrome Val-Bélair

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Autodrome Val-Bélair
Construction 1961
Ouverture 1961
Fermeture 1987
Forme ovale
Événements
Série NASCAR North, ACT Pro Stock Tour, Le Circuit DOW
Dimensions
Longueur 536 m
(1/3 de mille)

L'autodrome Val-Bélair était un circuit automobile ovale de 536 m (1/3 de mille) situé dans le quartier Val-Bélair de l'arrondissement de la Haute-Saint-Charles de la ville de Québec (Canada), anciennement la ville de Val-Bélair (1974-2002).

Inauguré en 1961 sous le nom de Québec Modern Speedway, l'autodrome faisait alors partie de la municipalité de Val-Saint-Michel. Aussi appelé Autodrome de Québec pendant quelques années, il a cessé ses activités à la fin de la saison 1987 pour faire place à un développement immobilier[1]. Pendant près de trois décennies, il a fait les beaux jours du stock-car dans la région de Québec grâce à des pilotes comme Denis Giroux, Marcel Corriveau, Jack Lessard, Félix Bélanger, Jean-Paul Cabana, Langis Caron, Bertrand Savoie, Michel Roussin, Serge Côté, René Trahan[2],Gaston Deblois (21) et de nombreux autres. En plus des courses de stock car sur sa piste ovale, l'endroit était célèbre pour ses courses en forme de 8 et ses nombreux spectacles de cascadeurs, notamment les sauts au-dessus de trois autobus scolaires des frères Jack et Louis Lessard[3], les numéros d'adresse de la troupe Hell Drivers [4] ou les exploits du motocycliste mexicain Jose Canuc[5].

Vainqueurs de courses de la série NASCAR North Tour et ACT Pro Stock Tour[modifier | modifier le code]

Références dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Dans le roman policier de Jacques Côté Nébulosité croissante en fin de journée[6], le meurtrier au centre du récit participe à des courses de démolition à l'Autodrome Val-St-Michel. Dans un épisode du roman, il encourage Langis Caron en lutte en piste avec Jean-Paul Cabana.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]