Autavaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autavaux
Localité suisse
Blason de Autavaux
Héraldique
Image illustrative de l'article Autavaux
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Fribourg Fribourg
District la Broye
Commune Estavayer
Géographie
Coordonnées 46° 51′ 55″ nord, 6° 52′ 38″ est
Altitude 450 m
Divers
Langue Français

Géolocalisation sur la carte : canton de Fribourg

Voir sur la carte administrative du Canton de Fribourg
City locator 14.svg
Autavaux

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Autavaux

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Autavaux
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Autavaux est une localité et une ancienne commune suisse du canton de Fribourg, située dans le district de la Broye.

Histoire[modifier | modifier le code]

Autavaux est mentionnée la première fois vers 1350. Plusieurs documents des années 1383, 1442 et 1504 prouvent que les seigneurs du village appartenaient à la noble famille d'Estavayer avant que le village ne devienne une commune indépendante.

Le 1er janvier 2006, elle fusionne avec ses voisines de Forel et de Montbrelloz pour former la commune de Vernay. Celle-ci va à son tour fusionner le 1er janvier 2017 avec Bussy, Estavayer-le-Lac, Morens, Murist, Rueyres-les-Prés et Vuissens pour former la nouvelle commune d'Estavayer.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est à 5 km d'Estavayer-le-Lac et est partie intégrante de l'enclave du même nom. Un peu en retrait des falaises, Autavaux surplombe le lac de Neuchâtel.

Population[modifier | modifier le code]

Le village compte 208 habitants. Hormis quelques exceptions, la population parle le français. 75 % de la population est de confession catholique-romaine et environ 20 % protestante.

Économie[modifier | modifier le code]

Environ 50 % des employés travaillent dans le secteur agricole, 30 % dans le secteur tertiaire et 20 % dans l'industrie.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le district de la Broye fribourgeoise a 150 ans (1848-1998), Imprimerie Butty, Estavayer-le-Lac

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]