Augustin Belloste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Augustin Belloste
Biographie
Naissance
Décès
Activité

Augustin Belloste est un chirurgien français. Né à Paris en 1654, il y est décédé en 1730.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pratiquant à Paris, il est nommé chirurgien de la mère du roi de Sardaigne Victor-Amédée qui l'attire à Turin. Il contribue alors fortement à la propagation de nouveaux procédés. Il combat ainsi la méthode des pansements trop usitée sur les plaies.

Belloste s'est particulièrement illustré dans la réparation des fractures osseuses : il a recommandé l'emploi du trépan pour permettre la reconstitution de collagène sur les os brisés et leur rendre leur forme d'origine. Il utilisait sa Liquor Bellostii, un mélange de mercure et d’eau-forte, dans les soins sur ces blessures.

Son traité de 1696, Le chirurgien d’hôpital, enseignant la manière douce et facile de guérir promptement toutes sortes de plaies … a connu un énorme succès : il a été traduit dans plusieurs langues [1] et a été réédité en 1707.

Les pilules mercurielles qui portent son nom n'ont pas été inventées par lui, mais il en a recommandé l'emploi[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le Chirurgien de l'hôpital (1696)
  • Suite du chirurgien d'hôpital (publié en 1733)
  • Traité du mercure (publié en 1754)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mathéo Carasso, Augustin Belloste, 1654-1730, Faculté de médecine de Paris, 1925.
  • Roger Teyssou, La médecine de la Renaissance, L'Harmattan, 2002, p. 453

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Par ex. la trad. en allemand de Martin Schurig, Dresde (1705) ; l'édition en italien parue à Venise en 1710 ; l'édition en néerlandais parue à La Haye en 1701 et l'édition anglaise parue à Londres en 1706.
  2. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, éd. Ch. Delagrave, 1876, p.265

Liens externes[modifier | modifier le code]