Attentat du 19 février 2017 à Mogadiscio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Attentat du 19 février 2017 à Mogadiscio

Localisation Drapeau de la SomalieMogadiscio, Banaadir, Somalie
Cible Population somalienne, Mohamed Abdullahi Mohamed (à titre symbolique)
Coordonnées 2° 02′ 00″ nord, 45° 21′ 00″ est
Date
13 h 0 (EAT)
Type Voiture piégée
Morts 39
Blessés 27
Auteurs aucune revendication
Mouvance inconnue

Géolocalisation sur la carte : Somalie

(Voir situation sur carte : Somalie)
Attentat du 19 février 2017 à Mogadiscio

L'attentat du 19 février 2017 à Mogadiscio est une attaque terroriste ayant eu lieu lors du marché d'Abagedo[1],[2] dans le district de Dharkenley, à l'est de la capitale somalienne. Une voiture piégée a explosé, faisant 39 morts et 27 blessés. Bien que l'attaque ne soit pas revendiquée, tout porte à croire que la branche d'Al-Qaïda, Al-Shabbaab, en est à l'origine, que ce soit par le procédé mais aussi par sa menace d'une « guerre sans merci[3],[1] » lancée au président somalien Mohamed Abdullahi Mohamed quelques heures plus tôt.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Avant la détonation, la voiture fut stationnée et abandonnée dans un carrefour très fréquenté de la capitale somalienne selon les témoins. Le but de l'opération était de faire le maximum de victimes et d'attaquer tant la population que le président élu le 9 février de cette année. Avec les explosifs, la voiture contenait des morceaux de métaux selon les blessures des victimes qui étaient sur les lieux. Le premier bilan a fait état de 20 morts avant de s'alourdir à 39 et de 27 blessés[4].

Quelques heures avant la déflagration, le groupuscule Al-Shabbaab a fait savoir qu'il s'opposait au nouveau président et lui déclarait une "guerre sans merci"[3]. Sans revendications, l'attaque sous forme de véhicule piégé, qui est fréquemment utilisé par le groupe terroriste qui tenait la ville jusqu'en 2011, Al-Shabbaab est le responsable le plus probable selon les autorités[5].

Conséquences[modifier | modifier le code]

Se rendant sur les lieux, le président a fait savoir qu'il donnerait une somme de 100 000 dollars[6] à toute personne pouvant donner des renseignements sur l'attaque et sur les auteurs. Cette attaque est la première pour le président — Farmajo — qui doit faire face au groupe terroriste qui agit depuis 2006 dans le pays et qui s'inscrit dans la guerre que connaît le pays depuis 1991.

Le groupe terroriste ne compte pas cesser son activité mais au contraire lutter contre un président qu'ils ne reconnaissent pas comme un compatriote. En effet, le nouveau président ayant vécu aux États-Unis, a acquis la double nationalité et est donc aussi américain. Les Shebabs ont proclamé vouloir se battre contre lui pendant les quatre ans de son mandat[3].

Réactions[modifier | modifier le code]

Pays[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de l'Arabie saoudite Arabie saoudite : La Saudi Press Agency (SPA) a reporté les propos du ministère des affaires étrangères condamnant l'attaque perpétrée dans l'est de Mogadiscio. Il exprime toutes ses condoléances aux familles des victimes, souhaite un prompt rétablissement aux blessés et apporte son soutien au gouvernement somalien[7].
  • Drapeau de la France France : Le Quai d'Orsay exprime ses condoléances aux familles des victimes et aux autorités somaliennes. Elle salue l’action menée par les nouvelles autorités fédérales somaliennes pour restaurer la paix et la sécurité, avec l’appui de l’Union africaine. La France avec ses alliés se tient aux côtés du président Mohamed Abdullahi Mohamed dans la lutte contre le terrorisme[8].
  • Drapeau de l'Italie Italie : Le ministre des affaires étrangères Angelino Alfano condamne fermement cette attaque. Si la piste des shebabs est confirmée, cela serait une attaque grave de déstabilisation du processus démocratique dans le pays. De plus, le ministre a réaffirmé les liens forts entre les deux pays[9].
  • Drapeau du Qatar Qatar : L'État du Qatar condamne l'attaque qui a eu lieu sur un marché et réaffirme le support du pays pour la stabilité de la Somalie[10].
  • Drapeau de la Turquie Turquie : Le ministère des affaires étrangères condamne l'acte terroriste dont a été victime la Somalie. La Turquie renouvelle son implication au côté de la Somalie pour que la paix et la stabilité soient restaurées[11].

Entités supranationales[modifier | modifier le code]

  • Organisation de la coopération islamique : Le secrétaire général Dr Yousef Al-Othaimeen condamne au nom de l'organisation cette attaque sanglante et exprime ses condoléances au peuple somalien. Le Dr Al-Othaimeen condamne aussi la volonté de nuire au processus démocratique[12].
  • Drapeau des Nations unies O.N.U. : Condamne fermement cette attaque et la volonté d'interférer dans la transition politique du pays. L'organisation rappelle que tout acte terroriste est fermement condamné et est tenu comme une volonté de dégrader un environnement de paix. L'O.N.U. exprime ses sincères condoléances aux familles des victimes ainsi qu'au gouvernement somalien[13]. Michael Keating, le représentant spécial du secrétaire général en Somalie condamne par ailleurs l'attentat et tient à exprimer ses condoléances[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Somalie : 39 morts dans l’attentat à la voiture piégée de dimanche à Mogadiscio », Libération.fr,‎ (lire en ligne).
  2. a et b (en) « SRSG Keating condemns terrorist attack on marketplace in Mogadishu », UNSOM,‎ (lire en ligne).
  3. a, b et c Harun Maruf, « Somalia: Al-Shabaab Opposes Election of New President », Voice of America (Washington, DC),‎ (lire en ligne)
  4. Le Point, magazine, « Attaque à Mogadiscio : le bilan s'alourdit », Le Point,‎ (lire en ligne)
  5. « Somalie: 20 morts dans un attentat à la voiture-suicide à Mogadiscio », Presse Océan,‎ (lire en ligne)
  6. (en) ABC News, « Blast in Somalia kills 34 in Mogadishu marketplace », ABC News,‎ (lire en ligne)
  7. (en) « Saudi Foreign Ministry condemns attack on market in Somalia », Sharja24,‎ (lire en ligne)
  8. « Somalie - Attentat terroriste (19.02.17) », sur France Diplomatie : : Ministère des Affaires étrangères et du Développement international (consulté le 21 février 2017)
  9. (en) « Attack in Mogadishu: firm condemnation by minister Alfano », sur www.esteri.it (consulté le 21 février 2017)
  10. (en) « Qatar Condemns Mogadishu Blast », sur mofa.gov.qa (consulté le 21 février 2017)
  11. (en) « Death Toll İn Somalia Market Bomb Blast Rises To 32 », sur Haberler.com (consulté le 21 février 2017)
  12. « Bahrain News Agency | OIC strongly condemns terrorist attack in Mogadishu », sur www.bna.bh (consulté le 21 février 2017)
  13. (en) United Nations News Service Section, « UN News - UN Security Council condemns latest terrorist attack in Mogadishu », sur UN News Service Section, (consulté le 21 février 2017)