Association internationale des juristes démocrates

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Association internationale des juristes démocrates
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Organisation
Président

L'Association internationale des juristes démocrates (AIJD) est une organisation non gouvernementale (ONG) qui regroupe des juristes de toutes les parties du monde. Elle a un statut consultatif au Conseil économique et social des Nations unies (ECOSOC) et à l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO)[1].

Historique[modifier | modifier le code]

L'AIJD est fondée le à Paris par un groupe de juristes issus de la Résistance — René Cassin, Joë Nordmann, Léo Matarasso[2] ou Pierre Cot[3],[4]. Pendant la guerre froide, elle était sous le contrôle de l'Union soviétique[5],[6],[7].

Le premier président de l'Association est René Cassin, l'un des auteurs de la Déclaration universelle des droits de l'homme.

Filiales et organisations affiliées[modifier | modifier le code]

  • Algérie - Organisation des Avocats d’Alger - Association des Femmes Juristes de la Wilaya d’Alger
  • Bangladesh - Democratic Lawyers Association of Bangladesh (DLAB)[8]
  • Belgique - Progress Lawyers Network[8],[9].
  • Bulgarie - Union of Bulgarian Jurists[8]
  • Cuba - Unión Nacional de Juristas de Cuba[8]
  • États-Unis - National Lawyers Guild (en)[8] - National Conference of Black Lawyers[8]
  • Finlande - Suomen Demokraattiset Lakimiehet (Oikeuspoliittinen yhdistys Demla)[10]
  • France - Droit Solidarité[8]
  • Italie - Associazione Nazionale Giuristi Democratici[8]
  • Inde - Indian Association of Lawyers[8]
  • Indonésie - Progressive People Lawyers Union[8]
  • Japon - Japanese Lawyers International Solidarity Association (JALISA)[8]
  • Liban - Association des Juristes Démocrates du Liban[8]
  • Maroc - Association Marocaine des Droits Humains[8]
  • Palestine - Palestinian Center for Human Rights - Palestinian Bar Association[8]
  • Philippines - The National Union of Peoples’ Lawyers (NUPL)[8]
  • Royaume-Uni - Haldane Society of Socialist Lawyers[8]
  • Togo - Nouvelles Alternatives pour le développement durable en Afrique[8]
  • Turquie - Progressive Lawyers Association[8]
Organisations régionales 
  • Arab Lawyers Union[8]
  • American Association of Jurists[8]
  • COLAP (Confederation of Lawyers of Asia and the Pacific)[8]
  • European Association of Lawyers for Democracy and World Human Rights[8]

Références[modifier | modifier le code]

  1. À propos de nous, sur iadllaw.org
  2. Frédérick Genevée, « Notice MATARASSO Léon, Albert dit Léo (dit Sorel) », sur maitron-en-ligne.univ-paris1.fr, 10 mars 2012, dernière modification le 29 avril 2013.
  3. Notre histoire, sur iadllaw.org
  4. « L'Association française des juristes démocrates (AFJD) », sur juristes-democrates.com (consulté le 22 janvier 2019).
  5. (en) Richard Felix Staar, Foreign policies of the Soviet Union, Stanford, Hoover Institution Press, Stanford University, (ISBN 978-0-8179-9102-9, LCCN 90025073, lire en ligne), p. 80
  6. (en) János Radványi, Psychological operations and political warfare in long-term strategic planning, New York, ABC-CLIO, , 1re éd. (ISBN 978-0-275-93623-5, LCCN 90031183, lire en ligne), p. 48
  7. (en) Robert Chandler et Robert W. Chandler, Shadow world: resurgent Russia, the global new left, and radical Islam, Washington, Regnery Publishing, (ISBN 978-1-59698-561-2, LCCN 2008460156, lire en ligne), p. 298
  8. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u et v IADL Members
  9. https://www.progresslaw.net/fr/homefr
  10. http://www.lakimiesuutiset.fi

Liens externes[modifier | modifier le code]