As-Saïd Nâsir ad-Dîn Baraka Khan ben Baybars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir An-Nasir.
image illustrant une personnalité image illustrant égyptien image illustrant l’histoire
Cet article est une ébauche concernant une personnalité égyptienne et l’histoire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

As-Said Nâsir ad-Dîn Baraka Khan[1] ou Berke Khan est le sultan mamelouk d'Égypte de 1277 à 1279, fils de Baybars.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père l'a marié avec la fille de Qala'ûn dans le but d'en faire un allié lorsqu'il viendrait au pouvoir[2]. À la mort de son père en 1277, il n'a alors que dix-neuf ans. Il fait emprisonner le naib (vice-sultan) de son père et le remplace par un page d'origine mongole. Il envoie Qala'ûn en campagne contre le royaume arménien de Cilicie, mais celui-ci comprend que c'est une manœuvre pour l'éloigner et il revient au Caire[2]. Said Baraka Khan qui était à Damas se réfugie dans la citadelle du Caire où il est assiègé par Qala'ûn. Le , Said Baraka Khan est contraint à se retirer et à quitter le Caire. Il peut se retirer dans la forteresse d'Al-Karak (en actuelle Jordanie) où il meurt peu après[2].

Son frère Salamish qui n'a que sept ans lui succède pendant trois mois avec comme tuteur et régent Qala'ûn.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. en arabe : al-saʿīd nāṣir al-dīn ʾabū al-muʿallā muḥammad ben baraka ḫān ben baybars, السعيد ناصر الدين أبو المعالى محمد بن بركة خان بن بيبرس ; en turc : Berke Han
  2. a, b et c André Clot, op. cit., « La fin des États croisés du Levant », p. 103

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Clot, L'Égypte des Mamelouks 1250-1517. L'empire des esclaves, Perrin, , 474 p. (ISBN 9782262030452)