Arturo Philip

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arturo Philip
Arthur Phillip 40.jpg
Biographie
Naissance
Décès
(à 67 ans)
Ploërmel (France)
Nom de naissance
Arturo Alfredo PhilipVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Formation
Activité
Autres informations
Domaine

Arturo Alfredo Philip, psychiatre argentin, est né le dans la ville La Plata, province de Buenos Aires, en Argentine. Il est décédé le à Ploërmel, en France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né dans la ville de La Plata (capitale de la province de Buenos Aires en Argentine), le 22 février 1948. Il fait ses études primaires et secondaires dans le Collège Saint-Louis de la congrégation française de Marcellin Champagnat. Il étudie la médecine à l'université nationale de La Plata. Il serait le premier psychiatre à obtenir le titre de cette spécialité accordé par le Collège médical de la Province de Buenos Aires en 1975. Il pratiqué le rugby, le football et l'athlétisme.

De 1975 à 1988, il travaille dans la région de Viedma (capitale de la Pcia. Rio Negro) et de Carmen de Patagones. Il est président du Collège Médical de la Zone, professeur à l'université nationale del Comahue, enseignant à l'Institut de Formation d’Enseignants, partenaire fondateur de la Clinique « Viedma » et depuis 1980 directeur de l'Hôpital Neuropsychiatrique de Carmen de Patagones, hôpital qui a reçu le premier prix à la meilleure tâche institutionnelle de l'Argentine[1] accordé par l'Association de psychiatres argentins, pendant le Congrès de la spécialité dans la ville de Tucumán en 1986[2].

Entre les années 1988 et 1992, il retourne à la ville de La Plata où il coordonne une communauté universitaire et devient le membre principal de la fondation « Terre ferme ». Le Dr Philip développe différentes taches et cela l’ouvre les portes d’Europe, en commençant par l'Espagne où il présente la pièce de théâtre La Dévolution américaine dans la Foire internationale de Séville et dans la ville de Valence.

Il reste plusieurs années en Europe où il parcourt les pays originaux de ses quatre grands-parents[3]. Sa recherche des cultures aborigènes de l'Amérique s'est enrichie avec l'étude de certaines cultures originaires d'Europe comme la galicienne en Espagne, la napolitaine en Italie et la bretonne en France. Ces études ont donné naissance à différents documentaires.

Durant l'année 1997, il retourne à l'Argentine pour se charger du secteur d’enseignement et de recherche de l'hôpital municipal de Carmen de Patagones, tâche qu’il accomplit jusqu'à sa retraite en 2008.

Son travail[modifier | modifier le code]

Il a été un précurseur en Patagonie argentine de l'Ethnopsychiatrie[4] et de l’hôpital psychiatrique envisagé comme un système ouvert. Entre 1980 et 1988, le Docteur Philip a implémenté, en tant que directeur de l'Hôpital Neuropsychiatrique de Carmen de Patagones, le système de communauté thérapeutique et de "portes ouvertes", et il a intégré à son équipe, la Machi, Dominga Ñancufil[5]. Il a consacré sa carrière à l'étude de l'identité et sa relation avec la santé mentale[6],[7],[8]. Ces dernières années, il les a dédiées à développer "l'art comme médecine".

Son travail dans le domaine de la psychiatrie se caractérise par la valeur accordée au facteur culturel et social. Étant directeur de l'hôpital neuropsychiatrique, il incorpore une « machi » (chaman) mapuche à l'équipe thérapeutique. Ces expériences ont été présentées et publiées dans une grande quantité de présentations de la spécialité en Argentine et ailleurs[9],[10],[11].

L'art a toujours été présent dans l'œuvre du Dr Philip, très spécialement le théâtre[12], à travers lequel les patients ont pu exprimer leur conflit et améliorer leurs conditions, et la littérature[13], où ont été documentées ses expériences novatrices.

Actuellement le Dr Arturo Philip continue son travail avec la technique qu’il appelle « art comme médecine »[14],[15] appliquée à des thérapies individuelles, à la coordination de groupes et à différentes équipes thérapeutiques en France, en Espagne et en Argentine.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • FranceVille (1992), Fundación Transcultural Americana Tierra Firme. Buenos Aires, Argentine. 1992.
  • La Curación Chamánica (1994), Editorial Planeta, Colección Nueva Conciencia. Buenos Aires, Argentine. 1994.
  • Victorine Fablet (2004), Association Culturelle Franco – Argentine. Buenos Aires, Argentine, 2004.
  • El Hospital Bizarro (2008), Editorial De los Quatro Vientos. Buenos Aires, Argentine, 2008.
  • Iatrogenia (2012), Editorial Dunkan. Buenos Aires, Argentine, 2012.
  • El estrafalario Doctor Ploujamais (2013), Editorial Dunkan. Buenos Aires, Argentine, 2013.

Pièces de théâtre[modifier | modifier le code]

  • Paula y ustedes (1978)
  • Doña Josefa (1979)
  • El hospital Bizarro (1987)
  • Mi otra familia (1989)
  • La devolución americana (1992)
  • Chez Victorine (2005)
  • Deux ploërmelais à Buenos Aires (2012)
  • Toute la vérité sur la mort de William Wilson (2013)
  • Estampas Argentinas (2014)

Documentaires[modifier | modifier le code]

  • Déjà Vu (1995). Producciones de Aquí y de Allá. Argentine.
  • Galicia Profunda (1996). Production: Televisión Municipal de Ponteareas, Galice, Espagne et Producciones de Aquí y de Allá. Argentine.
  • Ciao Diego (1996, codirecteur). Production: Zenit Arti Audiovisive, Turin, Italie. Producciones de Aquí y de Allá. Argentina.
  • Les artistes du Sacré-Cœur (1998). Production : Argentine à Paris.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Veinte aňos del premio al Hospital Neuropsiquiátrico". Article publié le 2 mai 2006 dans le journal Noticias de la costa. Viedma, Argentine
  2. "Arturo Philip presenta su libro: El hospital bizarro". Article publié le 15 octobre 2010 dans le journal NoticiasNet - http://www.noticiasnet.com.ar/?se=13&id=22533
  3. "Arturo Philip écrit l'histoire de son aïeule". Article publié le 25 septembre 2003 dans le journal Ouest France
  4. "Medicina transcultural o cuando el arte de curar recurre al mito y la leyenda". Article publié le 30 octobre 1994 dans le journal El Día. La Plata, Argentine.
  5. "Los dos mundos de Dominga".Article publié le 23 juin 1991 dans le journal "La Nación". Buenos Aires, Argentine.
  6. "La identidad, una cura para todos los males". Article publié le 12 septembre 2004 dans le journal El Dia. La Plata, Argentine.
  7. "De La Plata a Francia en busca de la identidad". Article publié le 21 février 2000 dans le journal El Dia. La Plata, Argentine.
  8. "En busca de la identidad". Article publié le 12 septembre 1998 dans le journal Noticias de la Costa. Viedma, Argentine.
  9. "El psiquiatra y la machi" par Guisoni, Oscar. Revue Gatopardo - Numero 101. Editorial Mapas
  10. "Dominga Ňancufil vuelve a Patagones de la mano de Philip". Article publié le 15 mai 2005 dans le journal Noticias
  11. "Il mêle médecine occidentale et aborigène". Article publié le 10 septembre 2009 dans le journal Ouest France
  12. "Retour sur les origines du tango argentin". Article publié le 17 mai 2002 dans Les Infos N°1424. Ploërmel, France
  13. "Victorine : aller simple pour l'Argentine". Article publié le 8 mai 2003 dans le journal Ouest France.
  14. « Art comme médecine avec Arturo Philip ». Article publié le 4 septembre 2006 dans le journal Ouest France
  15. "El arte de curar". Article publié le 12 septembre 2004 dans le journal Hoy. La Plata, Argentine.