Arthur Makarov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Makarov.
Arthur Makarov
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalités
Activités

Arthur Sergueïevitch Makarov (en russe : Арту́р Серге́евич Мака́ров), né le à Léningrad et mort le à Moscou, est un écrivain et scénariste soviétique et russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Liudmila et Adolf Tsivilko, Arthur Makarov est adopté par la sœur de sa mère, l'actrice Tamara Makarova et son mari le réalisateur Sergueï Guerassimov, lorsque ses parents sont déportés dans le contexte des grandes purges. Il portera le nom de sa tante.

Son début littéraire a lieu dans la revue Novy Mir qui en août 1966, publie son récit À la maison (Дома). En octobre de la même année parait le second récit La veille des adieux (Накануне прощания) qui récolte les éloges d'Alexandre Tvardovski.

Il fait deux apparitions à l'écran. Dans le film L'Obier rouge de son ami Vassili Choukchine où il tient le rôle d'un bandit en 1973. Puis, chez Mikhail Schweitzer dans Les gens drôles.

Plus de vingt scénarios qu'il écrit sont adaptés au cinéma, dont le dernier Post-scriptum (1993) réalisé par Piotr Soldatenkov aux studios Lenfilm est consacré à son ami Vladimir Vyssotski.

Arthur Makarov est tué le 3 octobre 1995 dans l'appartement de sa compagne Zhanna Prokhorenko, rue des 26 commissaires de Bakou à Moscou. Il est poignardé à mort avec un couteau de chasse. Le meurtre était probablement associé à son activité d'entrepreneur dans laquelle Arthur Makarov s'était engagé au cours des dernières années de sa vie. Le meurtre n'a pas été résolu.

Il a été enterré à Moscou au cimetière de Kountsevo.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]