Victor Aristov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un réalisateur image illustrant russe
Cet article est une ébauche concernant un réalisateur russe.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques. Pour plus d’informations, voyez le projet Cinéma.

Victor Aristov
Nom de naissance Victor Fiodorovitch Arestov
Naissance
Boudionnovka
District de Djamboul
République socialiste soviétique kazakhe
Drapeau de l'URSS Union soviétique
Décès (à 50 ans)
Drapeau de la Russie Russie
Profession réalisateur, scénariste

Victor Aristov de son vrai nom Arestov () est un réalisateur et scénariste soviétique. Il apparait également dans quelques films, notamment dans Sherlock Holmes et le docteur Watson de Igor Maslennikov (1980) et dans Le Syndrome asthénique de Kira Muratova (1989).

Biographie[modifier | modifier le code]

Victor Arestov nait au village Boudionnovka du District de Djamboul, dans la République socialiste soviétique kazakhe en URSS.

À la fin des études secondaires, en 1960, il s'engage comme machiniste au Théâtre d'oblast de Taraz. Plus tard, installé à Leningrad, il travaille à l'Institut pédagogique Alexandre Herzen et au Bureau d'exploitation des transports, tout en étudiant en cours du soir à la faculté des réalisateurs de l'Académie des arts du théâtre de Saint-Pétersbourg. Diplômé en 1968, il commence sa carrière au studio Lenfilm, où il travaille comme deuxième réalisateur des films d'Ilia Averbakh (ru), Alexeï Guerman, Sergueï Mikaelian, Iossif Kheifitz. Aristov met beaucoup de temps à sortir du rôle d'éternel assistant des maîtres du cinéma d'auteur. Il s'affirme d'abord comme scénariste[1],[2].

Son film Satan reçoit l'Ours d'argent à la Berlinale 1991.

En 1994, Aristov entreprend à porter à l'écran le roman d'Alexandre Beliaïev L'Ile des bateaux disparus. Il décède subitement avant la fin du tournage. Son film finalisé par Iouri Mamine (ru) sortira la même année sous le titre Pluies à l'Océan.

L'artiste est inhumé au cimetière de Komarovo près de Saint-Pétersbourg.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (ru) КОВАЛОВ Олег. Новейшая история отечественного кино. 1986—2000. Кино и контекст. Т. I. СПб, «Сеанс», 2001 ХЛЕБНИКОВА Вероника. Новейшая история отечественного кино. 1986—2000. Кино и контекст. Т. VI. СПб, Сеанс, 2004, « Аристов Виктор Федорович. », sur russiancinema.ru,‎ 2001, 2004 (consulté le 22 octobre 2015)
  2. (ru) « Аристов Виктор Фёдорович - жаль, что так мало. », sur phishka.ru (consulté le 22 octobre 2015)

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Victor Aristov sur l’Internet Movie Database