Artapan d'Alexandrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Artapan d'Alexandrie
Image dans Infobox.
Biographie
Époque
Domicile
Activités
Période d'activité
Entre IIIe siècle av. J.-C. et IIe siècle av. J.-C.Voir et modifier les données sur Wikidata

Artapan d'Alexandrie ou Artapanos est un historien juif du IIe siècle avant Jésus-Christ qui écrivit une Histoire des Juifs qui ne nous est pas parvenue. On ne la connaît que par des citations de deux autres historiens, Eusèbe de Césarée dans Préparation évangélique IX. 18, 23 et Clément d'Alexandrie dans Stromates I. 23, 154.

Son nom est aussi mentionné ironiquement par Voltaire, dans son Dictionnaire philosophique, article ABC.

Dans son œuvre, il assimile Moïse au dieu grec Hermès et au dieu égyptien Thot. Artapan semble avoir voulu attribuer aux Hébreux et plus spécialement à Abraham, Joseph et Moïse, l'origine de certains aspects de la culture égyptienne, tels que l'astronomie, les divisions géographiques de l'Égypte (les nomes) et l'écriture hiéroglyphique. Voici comment on identifie le nom qu'il attribue au pharaon qui a élevé Moïse. Il écrit en grec ; et l'appelle donc ainsi "Khe-noph-res". En transcrivant ce nom en égyptien on obtient le nom "Kha-nefer-ré" ou "Kha-nofer-ré". Il n'y a eu que deux pharaons qui ont porté ce nom. Le premier, appartenant au vieux royaume, est donc à exclure. Puis, il y a eu le pharaon appelé "Khaneferre Sobekhotep IV". Il était l'un des plus puissants rois de la 13e dynastie, dont il était le 29e pharaon. Le Canon royal de Turin, une liste contenant des noms des pharaons, le mentionne après les rois Sobekhotep III, Neferhotep I, et Sahathor. En ajoutant 45 ans, pour arriver à la période de l'Exode, on arrivé au 40e roi, qui figure dans la VIIe colonne. Le 13e roi sur cette colonne s'appelle Djednéferrê Dudimose. C'est lui donc le pharaon de l'Exode. Manetho dit que les Hyksôs sont entrés en Egypte à cette époque-là, car, à la suite de l'Exode, Egypte s'était affaiblie considérablement.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Fragments d'Artapan[modifier | modifier le code]

  • Die Fragmente der griechischen Historiker, éd. Jacoby F., Berlin, puis Leyde, depuis 1923, en 16 vol. no 726.

Études sur Artapan[modifier | modifier le code]

  • G. Mussies, "The interpretatio judaica of Thoth Hermes", in M. H. Van Voss (dir.), Studies in Egyptian Religion, Leyde, 1982, p. 89-120.
  • Marianne Luban, The Exodus Chronicles: Beliefs, Legends & Rumors from Antiquity Regarding the Exodus of the Jews from Egypt, Pacific Moon Publications, Second Edition, 2008.