Arnor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arnor
Emblème de l'Arnor : une étoile blanche à cinq branches, symbolisant l'Elendilmir.
Emblème de l'Arnor : une étoile blanche à cinq branches, symbolisant l'Elendilmir.

Dénomination Royaume du Nord
Description royaume humain des Dúnedain
Emplacement Eriador
Existence 3320 S.A. – 861 T.A.
restauré en 3019 T.A.
Fondateur Elendil
Souverains Rois d'Arnor
Sources Le Seigneur des anneaux

L'Arnor (« Terre Royale » en sindarin) est un royaume de la Terre du Milieu, univers de fiction créé par l'écrivain britannique J. R. R. Tolkien. C'est l'un des deux Royaumes en Exil des Dúnedain, qui s'étend à son apogée sur la totalité de l'Eriador, entre les fleuves Lhûn à l'ouest et Bruinen à l'est, avec Annúminas pour capitale. Soumis à des contraintes internes comme externes, il disparaît avant la fin du second millénaire du Troisième Âge, puis réapparaît avec le Quatrième Âge.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

En l'an 3319 du Second Âge, Elendil et ses fils Isildur et Anárion fuient la submersion de l'île de Númenor en direction de la Terre du Milieu. Elendil s'échoue sur les côtes du Lindon, où il est accueilli par Gil-galad. L'année suivante, en 3320, Elendil franchit le fleuve Lhûn et fonde le royaume d'Arnor et sa capitale, Annúminas (« Tour de l'Ouest » en sindarin), sur les rives du lac Evendim, tandis que ses fils fondent le royaume du Gondor au Sud. L'Arnor atteint son apogée après la victoire de la Dernière Alliance des Elfes et des Hommes et la première défaite de Sauron, en 3441, mais Gil-galad et Elendil n'y survivent pas.

Isildur, fils aîné d'Elendil, reprend le titre de roi d'Arnor, et règne alors seul sur les deux royaumes des Dúnedain. Cependant, il est tué dans une embuscade aux Champs aux Iris avec ses trois fils aînés en l'an 2 du Troisième Âge, alors qu'il se rendait dans le royaume du Nord. Son quatrième fils, Valandil, lui succède, mais c'est encore un enfant, et le seigneur elfe Elrond de Fondcombe assure la régence jusqu'à sa majorité. Huit rois succèdent ainsi à Isildur à la tête de l'Arnor.

Division et ruine[modifier | modifier le code]

En 861, le dixième roi d'Arnor, Eärendur, meurt. Ses trois fils, incapables de s'entendre sur la succession, divisent le pays entre eux, donnant naissance aux royaumes d'Arthedain, de Cardolan et de Rhudaur.

  • L'Arthedain occupe le nord-ouest, entre la Lhûn, le Brandevin, la Grande Route de l'Est et les Collines du Temps.
  • Le Cardolan occupe le sud-est, entre le Brandevin, la Grande Route de l'Est et la Gwathló.
  • Le Rhudaur occupe le nord-est, entre les Collines du Temps, les Landes d'Etten et les Monts Brumeux.

Le fils aîné d'Eärendur, Amlaith, devient roi d'Arthedain, tandis que les deux autres royaumes reviennent à ses frères cadets. Durant les siècles qui suivent, les trois pays entretiennent des relations chaotiques, se querellant notamment au sujet d'Amon Sûl, dans les Collines du Temps, qui occupe une position stratégique et où se trouve l'un des trois palantíri du Nord.

Vers 1300, le Roi-Sorcier, serviteur de Sauron, s'installe en Angmar, au Nord du Rhudaur, dans l'objectif d'abattre les royaumes des Dúnedain en profitant de leurs dissensions. Le Rhudaur, où la lignée d'Isildur s'est éteinte, s'allie avec l'Angmar contre l'Arthedain et le Cardolan. En 1409, une grande invasion ravage le Cardolan, et n'est repoussée qu'à grand-peine en Arthedain. Les derniers Dúnedain du Cardolan sont anéantis par la Grande Peste de 1636. C'est vers cette époque que les Hauts des Galgals commencent à être hantés par des esprits maléfiques venus d'Angmar.

L'Arthedain chute à son tour en 1974 : il est envahi et ravagé par les armées du Roi-Sorcier, qui s'empare de sa capitale, Fornost (« Forteresse du Nord » en sindarin) et chasse les derniers Dúnedain vers le Lindon. Le dernier roi, Arvedui, se réfugie dans le Nord et finit noyé dans la baie de Forochel. Cependant, grâce à un effort combiné des Gondoriens, des derniers Dúnedain du Nord et des Elfes de Fondcombe et du Lindon, le Roi-Sorcier est vaincu à son tour l'année suivante et doit fuir l'Eriador.

Oubli et restauration[modifier | modifier le code]

Le fils d'Arvedui, Aranarth, choisit de ne pas prendre le titre de roi, faute de sujets sur qui régner. Les derniers Dúnedain du Nord deviennent les Rôdeurs, un peuple secret qui lutte contre les serviteurs de Sauron dans tout l'Eriador, protégeant à leur insu les habitants de la Comté et de Bree.

La lignée d'Isildur perdure à travers les descendants d'Aranarth jusqu'à Aragorn, qui fait renaître l'Arnor de ses cendres à la toute fin du Troisième Âge. Il fait notamment reconstruire la ville d'Annúminas.

Lignée du Nord[modifier | modifier le code]

Sauf mention contraire, toutes les dates sont du Troisième Âge et chaque individu est toujours le fils aîné de son prédécesseur.

No  Nom Naissance[1] Mort Notes

Rois d'Arnor[modifier | modifier le code]

1 Elendil 3119 S. 3441 S.Â.
2 Isildur 3209 S. 2
3 Valandil 3430 S.Â. 249 Quatrième fils d'Isildur. Régence d'Elrond jusqu'en 10.
4 Eldacar 87 339
5 Arantar 185 435
6 Tarcil 280 515
7 Tarondor 372 602
8 Valandur 462 652 Mort violente.
9 Elendur 552 777
10 Eärendur 640 861 Dernier roi d'Arnor.

Rois d'Arthedain[modifier | modifier le code]

11 Amlaith 726 946 Premier roi d'Arthedain, et premier descendant d'Elendil à prendre un nom sindarin.
12 Beleg 811 1029
13 Mallor 895 1110
14 Celepharn 979 1191
15 Celebrindor 1062 1272 D'abord appelé Celem[?]gil, puis Celebrindol et enfin Celebrindor dans les brouillons de Tolkien[2].
16 Malvegil 1144 1349 C'est sous son règne que le mal gagna l'Arnor.
17 Argeleb Ier 1226 1356 Revendique les deux autres royaumes des Dúnedain du Nord et prend un nom en ar- pour appuyer ses revendications. Tué au combat.
18 Arveleg Ier 1309 1409 Tué lors de l'invasion de l'Arthedain par l'Angmar. D'abord appelé Beleg II dans les brouillons de Tolkien.
19 Araphor 1391 1589 Repousse les envahisseurs. D'abord appelé Malvegil II dans les brouillons de Tolkien.
20 Argeleb II 1473 1670 D'abord appelé Arveleg dans les brouillons de Tolkien.
21 Arvegil 1553 1743
22 Arveleg II 1633 1813
23 Araval 1711 1891 D'abord appelé Arvallen dans les brouillons de Tolkien, où il est également crédité d'une grande victoire sur l'Angmar en 1851[3].
24 Araphant 1789 1964
25 Arvedui 1864 1975 Dernier roi d'Arthedain, chassé de Fornost par l'Angmar. Mort noyé dans la baie de Forochel.

Chefs des Dúnedain du Nord[modifier | modifier le code]

26 Aranarth 1936 2106 Premier chef des Dúnedain du Nord.
27 Arahael 2012 2177
28 Aranuir 2084 2247
29 Aravir 2156 2319
30 Aragorn Ier 2227 2327 Tué par des loups.
31 Araglas 2296 2455
32 Arahad Ier 2365 2523
33 Aragost 2431 2588
34 Aravorn 2497 2654
35 Arahad II 2563 2719
36 Arassuil 2628 2784
37 Arathorn Ier 2784 2848
38 Argonui 2757 2912
39 Arador 2820 2930 Tué par des trolls au Nord de Fondcombe.
40 Arathorn II 2873 2933 Tué par flèche lors d'une chasse à l'orque avec Elladan et Elrohir.
41 Aragorn II 2930 120 Q.Â. Rétablit les royaumes d'Arnor et de Gondor.
42 Eldarion  ?  ?

Géographie[modifier | modifier le code]

Villes, cités et forteresses[modifier | modifier le code]

Annúminas[modifier | modifier le code]

Annúminas, cité bâtie par Elendil en l'an 3320 du Deuxième Âge, était la capitale du royaume d'Arnor. Elle était située près des eaux du lac Evendim (Nenuial en sindarin), près des territoires elfes du Lindon. Son nom signifiait Tour de l'Ouest ou encore Tour de l'Occident en sindarin (de Minas qui signifie Tour). La ville contenait un Palantír, nommé « la Clairvoyante d'Annùminas », un des trois palantíri du nord amenés par Elendil. Elle fut abandonnée lors de la guerre de la division d'Arnor. Elle fut reconstruite au début du Quatrième Âge (à partir de 30 du Q. A.) par le Roi Aragorn comme il est expliqué plus haut et, depuis ce temps-là, elle fut la capitale du Royaume réunifié.

Fornost[modifier | modifier le code]

Fornost signifie « Forteresse du Nord » en sindarin (aussi appelée Fornost Erain qui signifie « Forteresse des rois du Nord »). C'est une des plus grandes villes Numénoriennes situées dans les collines au nord de l'Eriador. Elle fut bâtie au Deuxième Âge et fut la capitale de l'Arthedain lors de la division du royaume d'Arnor. Lors des mêmes années, elle fut gardienne de deux palantíri (celui de la tour d'Amon Sûl et celui d'Annúminas). Plus tard, lors de l'affaiblissement de la défense des frontières, elle tomba aux mains du Roi-Sorcier d'Angmar et Fornost fut abandonnée.

Amon Sûl[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Amon Sûl.

Conception et évolution[modifier | modifier le code]

Critique et analyse[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

  • Le jeu vidéo de stratégie en temps réel L'Avènement du Roi-Sorcier, sorti en 2006, retrace l'histoire des guerres entre les Dúnedain du Nord et l'Angmar du point de vue du Roi-Sorcier.
  • Fornost et Annúminas apparaissent dans le MMORPG Le Seigneur des anneaux online (2007).
  • Les ruines de Fornost à la fin du Troisième Âge servent de décor au premier chapitre du jeu La Guerre du Nord (2011).

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]