Arno Stern

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stern.

Arno Stern, né le 23 juin 1924 à Kassel (Allemagne), aujourd'hui de nationalité française, est un chercheur et pédagogue. Inventeur du Closlieu et de la table-palette, découvreur du Jeu de peindre et de la sémiologie de l'expression, il est à l'origine d'une nouvelle attitude face à l'enfant aujourd'hui appelée "écologie de l'enfance". Il donne des conférences et des cours à travers le monde. Il a écrit des livres et des articles en diverses langues. Il est le fondateur de l'Institut de recherche en sémiologie de l'expression.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arno Stern

Arno Stern est né à Kassel, en Allemagne. Il fuit le nazisme, avec ses parents, qui s’installent en France en 1933. Ayant survécu aux poursuites, à la clandestinité, et après l’internement dans un camp de travail, il prend dans la banlieue parisienne en 1946 la responsabilité d'un atelier de peinture dans une maison pour orphelins de guerre. Il constate alors que les créations des enfants sont d'autant plus riches et personnelles quand elles sont effectuées librement, sans proposition de thème.

Il crée en 1948 un premier atelier à Paris, appelé Académie du jeudi, où il met en application ces idées avec des personnes de tous âges. Il installe également des ateliers dans des hôpitaux. Depuis 1960, Il forme de nombreux élèves en France et dans le monde qui multiplient des ateliers Méthode Arno Stern ou inspirés de sa méthode dans des ateliers privés ou associatifs, des centres sociaux, des centres culturels ou dans des écoles.

Son approche se distingue de l'art-thérapie avec laquelle elle pourrait être confondue. Arno Stern tient à cette distinction et au fait que ce qu'il propose n'est pas une thérapie mais plutôt une pratique qui est source de bienfait pour le développement des êtres (enfants ou adultes) sans chercher à atteindre aucun but proprement thérapeutique.

Le Closlieu[modifier | modifier le code]

Arno Stern mit au point les conditions qu'il considérait comme idéales pour un atelier libre :

  • un lieu clos, sans fenêtre, protégé du monde extérieur ;
  • une table-palette mettant à disposition les couleurs sans nécessité de préparation ;

À ces conditions matérielles s'ajoutent des règles du lieu :

  • les peintures ne sortent jamais de l'atelier, et ne sont pas destinées à être vues ou commentées par d'autres personnes ;
  • l'enfant ou l'adulte ne doit pas être influencé, il peint ce qu'il souhaite, et décide seul si son dessin est terminé.

« Le Jeu de peindre fonctionne, dans le Closlieu, selon un dispositif offrant, à la fois, la liberté de tracer selon la nécessité profonde de la personne, et reposant sur une très stricte discipline.
Il a lieu avec régularité, dans un groupe de 15 participants au maximum, ayant des âges divers (5 à 50 ans).
Chacun dispose de sa feuille, y trace selon une spontanéité retrouvée, le Closlieu crée les conditions favorables à la Formulation, une manifestation sans précédents dans l’histoire de l’humanité – la Formulation, un code original et universel, en prise directe avec la Mémoire organique. »

— Arno Stern

La Formulation[modifier | modifier le code]

Le dessin enfantin est généralement considéré comme le produit de l’imagination. Pour Arno Stern, il est dicté par une nécessité organique, et il s’accomplit selon des lois spécifiques qui, seules, permettent de le comprendre. Il se dit l'initiateur d’un nouveau domaine scientifique : la sémiologie de l’expression.

Arno Stern a fait, entre 1966 et 1972, de nombreux séjours, dans le désert, la brousse, la forêt vierge, où il a fait peindre des populations non influencées par les apports de notre culture. Selon lui, et d'après les constatations qu'il a faites lors de ces voyages, l'expression créative des enfants suit des normes internes, qui font que l'on retrouve des formes similaires dans des cultures totalement différentes. Arno Stern a répertorié soixante dix formes.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie en français[modifier | modifier le code]

  • 1956 : Aspects et Technique de la peinture d’enfants, (Ed. Delachaux et Niestlé)
  • 1959 : Compréhension de l’art enfantin, préface de Françoise Dolto
  • 1963 : Le Langage plastique
  • 1966 : Une grammaire de l’art enfantin
  • 1967 : Entre éducateurs
  • 1968 : Une nouvelle compréhension de l’art enfantin
  • 1970 : Initiation à l’éducation créatrice, Librairie d’éducation nouvelle, Montréal
  • 1973 : L’Expression, ou l’Homo vulcanus
  • 1974 : Le Monde des autres
  • 1978 : Antonin et la Mémoire organique
  • 1989 : Les Enfants du Closlieu, Ed. Hommes et Groupes, Paris
  • 2005 : Heureux comme un enfant qui peint, Ed. du Rocher, préface d’Albert Jacquard et photographies de Peter Lindbergh
  • 2011 : Le Jeu de peindre, Actes Sud
  • 2014 : L'Âge d'or de l'Expression, desclée de brouwer

Liens externes[modifier | modifier le code]