Arkadi Voloj

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Arkadi Voloj
Arkadii Volozh in his office.JPG
Arkadi Voloj dans son bureau le 15 juillet 2015
Fonction
Directeur général (d)
Yandex
depuis
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Arkadi Iourievitch Voloj
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Arkadi Voloj (en russe : Арка́дий Во́лож), né le à Gouriev (aujourd'hui Atyraou, Kazakhstan), est un informaticien et entrepreneur russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arkadi Voloj obtient son diplôme en mathématiques appliquées[1] à l'université d'État du pétrole et du gaz Goubkine (Moscou)[2] en 1986.

Carrière[modifier | modifier le code]

Trois ans plus tard, il fonde la société CompTek[3], spécialisée notamment dans la distribution de matériels et logiciels informatiques, dont il est le PDG jusqu'en 2000.

Il commence à travailler en 1989 sur les technologies de recherche en ligne, et crée en 1989 la société Arkadia, spécialisée dans ce domaine[2].

Il co-fonde en 1993[4] InfiNet Wireless, un fournisseur russe de technologie de réseau sans fil[5].

En 1997, il fonde le moteur de recherche russe Yandex avec Arkady Borkovsky et Ilya Segalovich (en). En , il devient milliardaire à l'occasion de l'introduction en Bourse de Yandex[6], aujourd'hui valorisé à 12 milliards de dollars au Nasdaq[7].

En 2007, il crée la Yandex School of Data Analysis. L'école propose des cours gratuits de data science. L'institution s'est développée et dispose dorénavant de 6 branches[8]. En 2018, elle ouvre une succursale à Tel Aviv[9].

En 2016, Volozh obtient la nationalité maltaise[10].

Il dirige le département d'analyse des données de l'Institut de physique et de technologie de Moscou (MIPT), l'une des principales universités russes[2].

Fortune[modifier | modifier le code]

En 2018, sa fortune est estimée par le magazine Forbes à 1.42 milliard de dollars[11]. En 2020, Forbes l'estime à 1,2 milliard de dollars[12]. Il détient, en 2020, 10% du capital de Yandex et 48% des droits de vote. Toutefois, le gouvernement russe l'a obligé à s'engager à conserver personnellement 95% de ses propres actions pendant une certaine période, afin que la société ne tombe pas entre des mains étrangères[12].

Il est inscrit[6] sur la liste américaine des oligarques menacés de sanctions en cas de nouvelle crise géopolitique entre les Etats-Unis et la Russie[13].

Le , il fait l'objet de sanctions européennes dans le cadre du conflit en Ukraine. Le même jour, il démissionne de ses fonctions de président de Yandex[14].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Arkady Volozh est le fils du géologue-pétrolier Yuri Volozh (ru) (né en 1938), l'un des découvreurs du gisement pétrolier de Kachagan, en mer Caspienne.

Il est marié et père de trois enfants[2]. Il réside à Moscou.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Reuters Editorial, « Stock Quotes & Company News | Reuters.com », sur U.S. (consulté le )
  2. a b c et d (en) « Arkady Volozh », sur Forbes (consulté le )
  3. (ru) Site officiel
  4. Zone Bourse, « Arkady Volozh - Biographie », sur www.zonebourse.com (consulté le )
  5. (en-GB) « Arkady Volozh », sur Data Economy, (consulté le )
  6. a et b « Arkady Volozh, le tsar de la tech, à l'origine de Yandex », sur Les Echos, (consulté le )
  7. « Arkady Volozh, le tsar de la tech, à l'origine de Yandex », sur Les Echos, (consulté le )
  8. (en) Anastasia Zyrianova in Moscow, « The IT behemoth that you might never have heard of », sur www.bbc.com (consulté le )
  9. Amarelle Wenkert, « Yandex Partners With Tel Aviv University to Launch AI Study Program, Scholarships », sur CTECH - www.calcalistech.com, (consulté le )
  10. (ru) "Основатель «Яндекса» Аркадий Волож купил гражданство Мальты", meduza.io, 10 janvier 2018
  11. (en) « Arkady Volozh », Forbes,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. a et b Benjamin Quenelle, « Yandex, le Google russe qui inquiète le Kremlin », Les Echos,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. (en-GB) Marc Bennetts, « US 'Putin list' of aides and oligarchs is a hostile step, Russian president says », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le )
  14. « Ukraine: sanctionné par l'UE, le PDG du géant russe Yandex démissionne », sur Notre temps,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :