Arboretum de la Vallée-aux-Loups

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'arboretum de la Vallée-aux-Loups est situé au cœur du Val d'Aulnay au 102, rue de Chateaubriand à Châtenay-Malabry, dans les Hauts-de-Seine.

L'arboretum possède de nombreux arbres remarquables, dont deux ont reçu le label « arbre remarquable de France » par l'Association A.R.B.R.E.S. : un cèdre bleu pleureur de l’Atlas et un chêne à feuilles de myrsine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XVIII siècle, le propriétaire agrémente sa propriété d'un jardin anglais[1] .

Il est enrichit au début du XIX xiècle par Charles-Louis Cadet de Gassicourt, pharmacien de Napoléon par des espèces rares.

Le marquis de Châteaugirons lui donne sa forme actuelle entre 1809 à 1835

Il est acquis en 1890 par Gustave Roux pour en faire la vitrine des pépinières Croux. La famille y a longtemps résidé[2].

En 1986 le conseil départemental des Hauts-de-Seine. acquiert le cœur historique de l'établissement des pépinières Croux, avec le château du XVIIIe siècle

C'est actuellement un arboretum de 13,5 hectares ouvert gratuitement au public, au sein du parc de la Vallée-aux-Loups.

En 2016, l'arboretum a accueilli 300 482 visiteurs selon l'office du tourisme du département des Hauts-de-Seine[3]. C'est le premier site le plus visité du département devant le musée Albert-Kahn

Arbres remarquables[modifier | modifier le code]

Le cèdre bleu pleureur de l'Atlas[modifier | modifier le code]

À cet endroit, un pépiniériste planta un cèdre bleu de l'Atlas (Cedrus atlantica 'Glauca'). Mais une mutation apparut qui donnait un caractère pleureur à cet arbre. C'est donc le premier individu de la variété Cèdre bleu pleureur de l'Atlas (Cedrus atlantica 'Glauca Pendula') qui est encore visible à l'arboretum et qui fut, bien sûr, exploité par la suite par Gustave Roux[4].

Cet arbre est en réalité le seul de sa variété, car les graines qu'il donne produisent des arbres ordinaires non pleureurs. Tous les autres cèdres bleus pleureurs de l'Atlas sont des boutures ou des greffes réalisées à partir de cet exemplaire unique.

Il couvre plus de 600 m2.

En 2011, les structures servant au soutien des branches en cas d'intempéries (vent ou neige principalement) ont été remplacées par des sculptures en résine du sculpteur Francis Ballu[5].

Le chêne à feuilles de myrsine[modifier | modifier le code]

L'arboretum possède un des rares exemplaires européens de chêne à feuilles de myrsine (Quercus myrsinifolia).

Cet arbre a obtenu le label « arbre remarquable de France » délivré par l'association A.R.B.R.E.S. en 2001.

Collections[modifier | modifier le code]

Dans les serres de l’arboretum se trouve la Collection nationale de Convolvulacées.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Patrimoine – Châtenay-Malabry » (consulté le 25 octobre 2020)
  2. Ville de Chevilly-Larue, « Gabriel Croux, pépiniériste émérite », sur Ville de Chevilly-Larue : Site Internet (consulté le 25 octobre 2020)
  3. « Baromètre touristique », sur destination.hauts-de-seine.fr (consulté le 25 octobre 2020)
  4. amicaleaulnay, « Cèdre bleu pleureur « arbre remarquable d’idf », sur Amicale du Val d'Aulnay, (consulté le 25 octobre 2020)
  5. « Mise en page 1 », sur applis.hauts-de-seine.fr (consulté le 25 octobre 2020)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]