Antonio Viviani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un peintre italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Antonio Viviani
Soldier dog fresco loggia Altemps.jpg

Paysage, fresque de la loggia du Palais Altemps à Rome

Naissance
Décès
Activité

Antonio Viviani, dit il Sordo di Urbino, (Urbino, 15601620) est un peintre italien de la Renaissance tardive et du début du baroque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antonio Viviani également appelé il Sordo de Urbino (« le sourd d'Urbino ») est né à Urbino en 1560 et est disciple de Federico Barocci dont il serait le neveu. Il a réalisé quelques œuvres à Urbino dans le style de Barocci, diverses fresques à Rome et un vaste travail dans l'église San Pietro in Valle à Fano (1618–1620), consistant en des scènes de la vie des apôtres auxquels l'église a été dédiée. Ces œuvres sont maintenant dans la pinacothèque de la ville de Fano. Il peint aussi pour lOratorio della Santissima Annunziata di Urbino.

Après 1585, il voyage à Rome où il peint à fresque la bibliothèque du Vatican et la Scala Santa (1585–1590). Il a également contribué aux fresques de la loggia du Palais Altemps et du Palais Barberini[1]. De 1596 à 1598, il a vécu à Gênes.

À Urbino, il a peint pour la Chapelle du Saint Sacrement dans la cathédrale.

Son frère Ludovico Viviani (da Urbino) est aussi un peintre.

Lieux des œuvres[modifier | modifier le code]

Rome 
Cathédrale d'Urbino 
  • Chapelle de la Conception de la Cathédrale,
  • Chapelle du Très saint Sacrément.
Cagli 
Pergola 
  • Église Saint François
Cantiano 
  • Église Collegiata San Giovanni Battista
  • Église Sant'Agostino
Fano 
  • Église San Pietro in Valle
  • Pinacothèque Civique
Castelleone di Suasa 
  • Église paroissiale des SS. Pietro e Paolo, L'Annonciation

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Michael Bryan et Robert Edmund Graves (éditeur), Dictionary of Painters and Engravers, Biographical and Critical, vol. 2 : L-Z, York St. #4, Covent Garden, London, George Bell and Sons, , Original de Fogg Library, numérisé le 18 mai 2007 (lire en ligne), p. 680


Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les travaux du Palazzo Barberini sont perdus à cause d'un incendie et ont été recouverts au XVIIIe siècle par Laurent Pécheux.

Sur les autres projets Wikimedia :