Antonio Marcegaglia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Antonio Marcegaglia (né le à Mantoue) est le président et l'administrateur délégué du groupe industriel du même nom, Marcegaglia.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antonio Marcegaglia obtient un diplôme en économie d’entreprise en 1987 à l'université Luigi Bocconi de Milan et entre à temps complet dans l’entreprise quelques jours après.

Sous la direction de Antonio Marcegaglia, le groupe poursuit une politique de rachat d'entreprise. Elle permet en 1988 la constitution de Bioindustrie Mantovane, et en 1989 celle de Marcegaglia Impianti di Saronno (VA).

En 1999, sur son initiative, le secteur énergétique du groupe s’étend grâce à la constitution de Green Power, en vue du développement de stratégies et de systèmes de génération d’énergie à travers la gazéification de déchets et de biomasse.

Le programme de développement d’entreprise d’Antonio Marcegaglia[1] se poursuit en 1999 avec le rachat de Morteo Nord (Pozzolo Formigaro - Alessandria) et de Ponteggi Dalmine (Milan), de Graffignana (Lodi) et de Potenza.

En 2007, Antonio Marcegaglia entre au capital de Gabetti Property Solutions et agrandit son usine de Ravenne avec un nouvel investissement de 300 millions d’euros. Il renforce sa présence dans le secteur énergétique par le biais de la société contrôlée Arendi, qui se consacre à la production de panneaux photovoltaïques. Il accroît également son activité dans le tourisme avec le rachat de la gestion de Forte Village à Santa Margherita di Pula, en Sardaigne, le plus grand complexe hôtelier européen. S’y ajoute, quelque temps après, le village “Le Tonnare” de Stintino, dans la province de Sassari. En 2007, Antonio Marcegaglia décide également d’agrandir l’usine de Boltiere (BG). En 2008, il fait l’achat de la structure touristique Castel Monastero, à Castelnuovo Berardenga (Sienne) et du complexe immobilier "Ex Arsenale" à La Maddalena (SS).

En octobre 2013, après le décès de son père, Steno, fondateur du groupe, Antonio Marcegaglia est nommé président de Marcegaglia[2],[3],[4].

L'internationalisation du groupe[modifier | modifier le code]

En 1989, Antonio Marcegaglia démarre la politique d’internationalisation du groupe Marcegaglia, qui a pour objectif de renforcer sa présence directe sur les marchés internationaux.

En 1991, Antonio Marcegaglia lance son projet de pénétration du groupe sur les marchés d’outre-Atlantique.

En 1993, Antonio Marcegaglia rachète le groupe belge Cotubel, qui se consacre à la commercialisation de tubes et de produits en inox en France et au Benelux, et crée la trading company Central Bright Steel, qui démarre son activité de production de tubes soudés en 1997 dans la région de Birmingham, au Royaume-Uni.

La politique d'internationalisation par Antonio Marcegaglia se traduit également en 1999 par la constitution de Marcegaglia Iberica, Marcegaglia Ireland, Marcegaglia France, Marcegaglia Autriche et Marcegaglia do Brasil.

En 2005, Marcegaglia do Brasil est agrandie et au mois de juin, Antonio Marcegaglia inaugure à Praszka (Pologne) le quatrième site de production étranger du groupe pour la fabrication de tubes réfrigérants, panneaux isolés et tôles ondulées. Un an plus tard, c’est le site de Kluczbork qui est inauguré à 20 km de là; il se consacre à la production de tubes et de profilés.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Stampa Marcegaglia: rilancio della Morteo in 3 anni
  2. Marcegaglia: Antonio ed Emma presidenti [1]
  3. Marcegaglia, il timone passa a Antonio ed Emma [2]
  4. Marcegaglia: Antonio presidente, Emma ai vertici Marfin [3]