Anton Legachov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Anton Legashov
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Lipovka (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Nom de naissance
Антон Михайлович Легашов
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Aleksandr Grigorʹevich Varnek (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Portrait d'un homme chinois âgé.
Dans les montagnes de la Chine.

Anton Mikhaïlovitch Legachov, également orthographié Legachev ou Legachiov (en russe: Антон Михайлович Легашов, ou Легашёв), né en 1798 à Lipovka dans le district de Louninski (en) et mort en 1865 à Saint-Pétersbourg, est un peintre paysagiste et portraitiste russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille de serfs, Legachov étudie d'abord la musique, avant de se diriger vers l'assemblage du bois. En 1818, il est libéré du servage et, en 1820, se rend à Saint-Pétersbourg, où il fréquente l'Académie russe des beaux-arts[1] et fait remarquer ses talents de portraitiste auprès de son professeur Alexandre Varnek (en). Ses œuvres ont reçu une médaille d'argent en 1824.

L'année suivante, le comité directeur de l'Académie se prépare à le nommer « Artiste de 14e classe », mais la proposition est rejetée par le tsar Nicolas I[1], qui estime qu'il est encore prématuré de lui accorder ce titre[2].

En 1829, Legachov présente au tsar un portrait du major-général Alexandre Khatov (1780-1846). Le portrait est jugé insatisfaisant (le tsar était apparemment particulièrement mécontent des mains) et la demande de Legachov est une nouvelle fois rejetée[3].

À la fin de cette année, il obtient finalement son titre et rejoint la onzième mission spirituelle russe à Pékin (1830-1840) en tant qu'artiste officiel de la mission[1]. Il jouit rapidement d'un franc succès auprès des Chinois. D'après un rapport de Legachov de 1839, il a achevé 26 scènes historiques et 24 portraits de plusieurs dignitaires chinois, aujourd'hui en partie conservés dans des collections privées en Russie. Il a aussi apporté une aide pour restaurer des peintures murales de l'église de la Dormition et a reçu l'Ordre de Saint-Stanislas pour sa contribution globale à la mission[1].

À son retour en 1841, il suggère à l'Académie de lui permettre d'enseigner la peinture à l'encre de Chine, mais sa proposition est rejetée au motif qu'elle était inférieure à l'art européen et qu'il n'a pas assez de connaissances pour être instructeur[3]. Au lieu de cela, il devient professeur de dessin à l'Institut Technologique d'État de Saint-Pétersbourg, un poste qu'il occupe jusqu'en 1852[1].

Il continue à créer des peintures avec des motifs et des thèmes chinois : paysages, scènes de genre et natures mortes. Ses œuvres figurent dans plusieurs musées de Moscou, ainsi qu'à Vladivostok et dans des collections privées.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Brief biography @ RusArtNet.
  2. Brief biography @ Russian Paintings,
  3. a et b Brief biography from the Russian Biographical Dictionary @ Russian WikiSource.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Media related to Anton Legashov at Wikimedia Commons