Antoine-Paulin Pihan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Antoine-Paulin Pihan est un orientaliste français né le à Paris et mort le dans cette même ville. Il a étudié l'arabe, le persan et le turc et travaillé comme prote de la section des langues orientales à l'Imprimerie impériale.

On sait très peu de choses sur la vie de Pihan ; néanmoins l’œuvre qu'il a laissée (près d'une vingtaine de titres dont un dictionnaire étymologique) permet de penser qu'il fut un grand érudit.

Il est l'auteur d'un Dictionnaire étymologique des mots de la langue française dérivés de l'arabe, du persan ou du turc[1] (1866), de Éléments de la langue algérienne, ou Principes de l'arabe vulgaire[2], de Notice sur les divers genres d'écriture ancienne et moderne des arabes, des persans et des turcs[3] (1856), de Choix de fables et historiettes traduites de l'arabe et accompagnées d'un grand nombre de notes (1866), de Calila et Digna[4] et d'autres textes détaillés sur le portail de la BNF[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Antoine-Paulin Pihan, Glossaire des mots français tirés de l'arabe, du persan et du turc, contenant leur etymologie..., (lire en ligne)
  2. Antoine Paulin Pihan, Éléments de la langue algérienne; ou, Principes de l'arabe vulgaire, (lire en ligne)
  3. Antoine Paulin Pihan, Notice sur les divers genres d'écriture ancienne et moderne des Arabes, des Persans et des Turcs, l'Imprimerie Impériale, (lire en ligne)
  4. « Antoine Paulin Pihan (1810-1879) », sur data.bnf.fr (consulté le 1er décembre 2015)
  5. http://data.bnf.fr/10554994/antoine_paulin_pihan/#allmanifs

Liens externes[modifier | modifier le code]