Anouar Abdel-Malek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Anouar Abdel Malek)
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Anouar Abdel-Malek
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Anouar Abdel-Malek, né le au Caire et mort le à Paris[1], est un sociologue marxiste égyptien copte.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est éduqué dans une famille liée au mouvement de renaissance nationale de l’Égypte et du monde arabe, fréquente le Collège de la Sainte-Famille du Caire administrée par les Jésuites, étudie la philosophie à l'université Ain Shams du Caire, puis obtient un doctorat de philosophie à la faculté des lettres de Paris. Il vit Paris à partir de 1959.

Il est connu entre autres pour sa critique de l'orientalisme, en 1963, bien avant la publication du livre de Edward Saïd. Sa pensée s'articule autour des notions de nationalisme et de civilisation.Il dégage ainsi des affinités entre les vieilles civilisations sédentaires et centralisées de la Chine et de l'Égypte, et remet en contexte l'émergence de l'Occident, où la pensée renaissante et moderne se serait développée essentiellement par la confrontation et l'échange avec le monde moyen-oriental.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Égypte, société militaire, Paris, Le Seuil, 1962
  • « L’orientalisme en crise », Diogène 44, 4e trimestre, 109-142, 1963
  • Anthologie de la littérature arabe contemporaine, Paris, Le Seuil, 1965
  • Idéologie de la renaissance nationale : l’Égypte moderne, Paris, Anthropos, 1969
  • La pensée politique arabe contemporaine, Paris, Le Seuil, 1970
  • La dialectique sociale, Paris, Le Seuil, 1972

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Sayed Mahmoud, « Anouar Abdel-Malek, champion of pan-Arabism, dies at 88 », sur AhramOnline,‎ (consulté le 4 octobre 2015)