Anita Graser

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Anita Graser
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Austrian Institute of Technology (en) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Anita Graser, née en , est une géographe autrichienne et une chercheuse spécialisée dans l'analyse des données géographiques sur la mobilité. Elle est une autrice de livres techniques de référence sur le système d'information géographique QGIS. Son engagement dans l'information géographique en accès libre est récompensé par le prix international Sol Katz en 2020.

Biographie[modifier | modifier le code]

Anita Graser, née en 1986[1], a un master en sciences de l'université des sciences appliquées de Wiener Neustadt (Fachhochschule Wiener Neustadt) avec une spécialité en sciences de l'information géographique[2]. Depuis 2014 elle travaille à l'Institut autrichien de technologie à Vienne (Austrian Institute of Technology), l'une des plus importantes institutions de recherche non universitaire d'Autriche[3]. Sa thèse en 2021 est consacrée à l'analyse exploratoire des données massives de mobilité et leur représentation géographique[4].

Travaux[modifier | modifier le code]

Anita Graser est chercheuse au Centre pour les systèmes de mobilité de l'Institut autrichien de technologie à Vienne et donne des cours sur QGIS à l'UNIGIS de Salzbourg. Ses travaux portent sur l'analyse de gros volumes de données de mouvement afin d'en tirer des informations pratiques, comme la détection de mouvements inhabituels ou pour essayer de prédire des mouvements futurs[3]. En 2020, elle étudie les données de mobilité de la ville de Vienne afin de décliner l'expérience des « superblocs » de Barcelone. Aussi appelés mini-quartiers, la circulation de ces zones est réorganisée afin d'augmenter les déplacements piétons et limiter la pollution atmosphérique et sonore. L'équipe d'Anita Graser reçoit le prix 2020 de la mobilité du VCÖ – Mobilität mit Zukunft (de) pour ces recherches[1]. Elle développe également des modèles qui permettent de connaître l'heure exacte d'arrivée des navires et qui peuvent également permettre de détecter la pêche illégale ou de contrebande mais aussi l'évolution des migrations d'oiseaux avec le changement climatique[1].

Anita Graser développe plusieurs extensions pour le logiciel libre QGIS, comme TimeManager[5] qui permet d'animer des données avec un facteur temporel ou Trajectools[6] qui offre des outils d'analyse de trajectoires. A partir de ce dernier, elle développe MovingPandas[7], une bibliothèque Python qui permet d'aider à l'analyse des données de mouvement[8][9]. Cette innovation obtient en 2019 le prix de la meilleure publication lors du symposium de géomatique AGIT, catégorie étudiant[10].

Engagement dans le volet géographique de l'open source[modifier | modifier le code]

Anita Graser est investie dans la science ouverte[11], mouvement qui vise à rendre les recherches réalisées avec des fonds publics accessibles à ce même public[1].

Contributrice sur QGIS depuis 2008[12], elle fait partie du comité directeur depuis 2013[13][14] et publie sept livres de référence sur ce logiciel libre de traitement des données géographiques[15][16][17][18][19]. De 2015 à 2017, elle siège au conseil d'administration de la Fondation Open Source Geospatial qui vise à soutenir des logiciels libres open source[13][20]. Elle est remarquée comme jeune professionnelle remarquable de moins de 40 ans par le magazine de géomatique xyHt en 2016[15].

Elle est finaliste du prix RedHat des femmes dans l'open source en 2020[12]. Son engagement est récompensé par le prix Sol Katz 2020 pour ses contributions significatives à la progression des idéaux du logiciel libre dans le domaine géospatial[13][21] et en 2021 par le prix des Femmes dans la technologie[22].

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Prix des Femmes dans la technologie en 2021[22].
  • Prix Sol Katz pour les logiciels libres et open source géospatiaux en 2020[13][21].
  • Finaliste du prix RedHat pour les femmes dans l'Open Source en 2020[12][23].
  • Nominée au prix Futurezone 2020[24].
  • Jeune professionnel remarquable et prometteur de moins de 40 ans par le magazine de géomatique xyHt en 2016[25].
  • Deuxième prix du « Opening Up The Map » au FOSS4G de Nottingham en 2013.

Publications[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • (en) Andrew Cutts, Anita Graser, Learn QGIS, Packt Publishing, , 4e éd., 272 p. (ISBN 9781788997423)
  • (en) Anita Graser, Gretchen N. Peterson, QGIS Map Design, Locate Press, , 2e éd., 210 p. (ISBN 9780998547749)
  • (en) Alex Mandel, Victor Olaya Ferrero, Anita Graser, QGIS 2 Cookbook, Packt Publishing, , 596 p. (ISBN 9781783984961)

Principaux articles[modifier | modifier le code]

  • (en) « Sensitivity analysis for energy demand estimation of electric vehicles », Transportation Research Part D: Transport and Environment, vol. 46,‎ , p. 182–199 (ISSN 1361-9209, DOI 10.1016/j.trd.2016.03.017, lire en ligne, consulté le )
  • (en) Martin Loidl, Gudrun Wallentin, Rita Cyganski et Anita Graser, « GIS and Transport Modeling—Strengthening the Spatial Perspective », ISPRS International Journal of Geo-Information, vol. 5, no 6,‎ , p. 84 (DOI 10.3390/ijgi5060084, lire en ligne, consulté le )
  • (en) Anita Graser et Victor Olaya, « Processing: A Python Framework for the Seamless Integration of Geoprocessing Tools in QGIS », ISPRS International Journal of Geo-Information, vol. 4, no 4,‎ , p. 2219–2245 (DOI 10.3390/ijgi4042219, lire en ligne, consulté le )
  • Anita Graser, Markus Straub et Melitta Dragaschnig, « Is OSM Good Enough for Vehicle Routing? A Study Comparing Street Networks in Vienna », dans Progress in Location-Based Services 2014, Springer International Publishing, (ISBN 978-3-319-11878-9, DOI 10.1007/978-3-319-11879-6_1, lire en ligne), p. 3–17

Pages connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (de-AT) « Datenlieferantin für Superblocks und die hohe See », sur DER STANDARD (consulté le )
  2. (en) « About », sur Free and Open Source GIS Ramblings, (consulté le )
  3. a et b (de) www.ait.ac.at, « „Geistesblitz“: Der Standard mit einem Portrait über Anita Graser - AIT Austrian Institute Of Technology », sur ait.ac.at (consulté le )
  4. (de) www.ait.ac.at, « „Best Paper Award“ für Anita Graser - AIT Austrian Institute Of Technology », sur ait.ac.at (consulté le )
  5. « QGIS Python Plugins Repository », sur plugins.qgis.org (consulté le )
  6. « QGIS Python Plugins Repository », sur plugins.qgis.org (consulté le )
  7. (de) Anita Graser, « MovingPandas: Efficient Structures for Movement Data in Python », GI_Forum 2019,, vol. Volume 7,,‎ , p. 54–68 (ISSN 2308-1708, DOI 10.1553/giscience2019_01_s54, lire en ligne, consulté le )
  8. (en) « MovingPandas », sur MovingPandas (consulté le )
  9. (en-US) MapScaping, « Geospatial Python: Do you need to learn it? », sur Geospatial World, (consulté le )
  10. (de) www.ait.ac.at, « „Best Paper Award“ für Anita Graser - AIT Austrian Institute Of Technology », sur ait.ac.at (consulté le )
  11. (en) Roberta Kwok, « Ecology’s remote-sensing revolution », Nature, vol. 556, no 7699,‎ , p. 137–138 (DOI 10.1038/d41586-018-03924-9, lire en ligne, consulté le )
  12. a b et c « Women in Open Source Award », sur www.redhat.com (consulté le )
  13. a b c et d (en-US) « Anita Graser receives the 2020 Sol Katz Award », sur OSGeo (consulté le )
  14. (en) Jeffrey M. Perkel, « Map-making on a budget », Nature, vol. 558, no 7708,‎ , p. 147–148 (DOI 10.1038/d41586-018-05331-6, lire en ligne, consulté le )
  15. a et b (en-US) « xyHt November 2014 Page 21 », sur bt.e-ditionsbyfry.com (consulté le )
  16. (en-US) Caitlin Dempsey, « QGIS Map Design, 2nd Edition », sur GIS Lounge, (consulté le )
  17. (en-US) Caitlin Dempsey, « Take Map Design to the Next Level with QGIS », sur GIS Lounge, (consulté le )
  18. (en-US) Astrid Schmölzer, « Book review – QGIS Map Design by Anita Graser & Gretchen N. Peterson », sur Bouldering Epigrammetry (consulté le )
  19. (de) scubbx, « Zweiter Tag auf der AGIT 2017 – OpenStreetMap Österreich » (consulté le )
  20. « The Open Source Geospatial Foundation (OSGeo) and the  Association of Geographic Information Laboratories in Europe (AGILE) signs MoU | ICA Commission on Open Source Geospatial Technologies », sur opensourcegeospatial.icaci.org (consulté le )
  21. a et b (de) www.ait.ac.at, « Sol-Katz-Award 2020 für Anita Graser - AIT Austrian Institute Of Technology », sur ait.ac.at (consulté le )
  22. a et b (de) « Datenwissenschaftlerin erhält Women-in-Tech-Award », sur futurezone.at, (consulté le )
  23. (de) www.ait.ac.at, « Anita Graser eine der Finalistinnen des „Red Hat Women in Open Source Award“ - AIT Austrian Institute Of Technology », sur ait.ac.at (consulté le )
  24. (de) « futurezone award 2020: Das sind die Nominierten », sur futurezone.at, (consulté le )
  25. « Outlook 2016: 40 Under 40 », sur xyHt, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]