Anetha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Anetha
Anetha.png
Anetha en 2019.
Biographie
Naissance
Pseudonyme
AnethaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Activités

Anetha, née en  à Bordeaux (France), est une DJ et productrice française de techno.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en 1989 à Bordeaux[1], Anetha mixe depuis l'âge de 16 ans, initiée à la musique techno par son père fan de Kraftwerk et DJ amateur. Sans formation musicale classique, elle est diplômée en architecture[2].

Elle commence sa carrière de DJ professionnelle en 2013, au cours d'un séjour de quelques mois à Londres où elle mixe dans des clubs comme le Corsica Studios. Elle y enregistre ses premières sessions dans le studio de ses colocataires, ingénieurs du son. De retour en France, elle installe son propre studio dans son appartement parisien[3],[4].

Résidente des soirées organisées par le collectif Blocaus[5] dans des lieux emblématiques de la capitale, elle joue à partir de 2014 dans des salles notoires de Paris, comme Concrete , la Machine du Moulin Rouge ou Rex Club[1]. Elle commence à se produire à l'étranger en 2015 au Bassiani de Tbilissi, au De School d'Amsterdam, au Village Underground à Londres, au Fuse à Bruxelles, au 2.35:1 Berns de Stockholm, à l'About:Blank de Berlin, puis en 2017 à Tokyo et au mythique Berghain berlinois[6]. Son morceau Acid Train sorti en 2017 lui vaut d'être citée dans une liste des vingt meilleurs morceaux techno de la décennie par le magazine Mixmag[7]. À Amsterdam en 2018 son set dans le cadre de Boiler Room est classé comme l'un des meilleurs du genre techno de l'année par le projet.

Une des rares femmes évoluant dans l'univers de la musique électronique[5] et selon Le Point une « valeur montante de la techno », elle est représentative d'une « génération [de musiciens] qui n'a connu que le virtuel, le numérique et le synthétique »[2].

Elle est en 2019 à l'affiche de festivals comme DGTL, Dour, Weather, Soenda et Solidays.

Elle crée en 2019 son propre label, Mama Told Ya[8], puis le collectif Mama Loves Ya qui promeut la transition écologique dans le monde de la nuit[9].

Discographie[modifier | modifier le code]

EP et VA[modifier | modifier le code]

  • Ophiuchus, , Work Them Records[4]
  • Tomorrows DNA, 2016 - Reclaim Your city
  • Leftover Love, 2016, Blocaus Series
  • Endless Sea, 2017 - Blocaus Series
  • Acid Train, 2017 - Anagram
  • Acid Science split EP with Cadency, 2018 - Oaks
  • Bionic Romance, 2018 - Blocaus Series
  • Don't Rush To Grow Up, 2019 - Mama Told Ya
  • It's Okay To Cry, 2021 - Mama Told Ya

DJ Mix[modifier | modifier le code]

  • RYC Podcast 142, 2015
  • Invite's Choice Podcast 203, 2015
  • Erratic Podcast 115, 2016
  • Invite's Choice Podcast 327, 2016
  • Curated by DSH #060, 2017
  • Electronic Explorations 464, 2017
  • Groove Podcast 188, 2018
  • Fabric x DVS1 Curates Promo Mix 2019
  • Fast Forward Productions #34, 2019

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Interview : Anetha (FR/ENG) - SSS / SeekSickSoundSSS / SeekSickSound », sur www.seeksicksound.com,
  2. a et b « L'électro, ou quand l'homme s'efface derrière les machines », Le Point,‎ (lire en ligne)
  3. Sofia Salhi, « Anetha : un premier clip cinématographique angoissant », sur Traxmag,
  4. a et b « Anetha : la techno au féminin », BeatChronic,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. a et b « ANETHA: TOUCHE GLAMOUR DE L’UNDERGROUND PARISIEN | MiXiT Records », sur mixit-records.com (consulté le )
  6. « Anetha : "Mes parents m’ont dit à la fin de mon set au Berghain: "Merci de nous avoir fait vivre ce moment à 50 ans" », Dure Vie,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « 20 of the best techno tracks released this decade », sur Mixmag (consulté le )
  8. « RA: Anetha », sur Resident Advisor (consulté le )
  9. « Anetha, une DJ éco responsable », sur France Musique (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]