Andreas Gruentzig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Andréas Grüntzig)
Andreas Gruentzig
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 46 ans)
ForsythVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Andreas Roland GrüntzigVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Andreas Gruentzig est un cardiologue allemand né à Dresde (1939-1985). Inventeur et bricoleur de génie, il fit évoluer la cardiologie en développant l'angioplastie coronarienne à partir de 1976.

Angioplastie[modifier | modifier le code]

La première dilatation par ballonnet d’un rétrécissement (sténose) d’une artère coronaire chez un patient éveillé a été effectuée par Gruentzig en à l'hôpital universitaire de Zurich en Suisse. Gruentzig a présenté les résultats des premières quatre angioplasties en novembre 1977 lors du congrès de la American Heart Association (AHA), avec un fort écho mondial[1],[2],[3].

Durant les années 1980, l’angioplastie transluminale a été acceptée comme alternative à la chirurgie de pontage aorto-coronarien dans des cas bien sélectionnés. L’utilisation des stents à partir de 1986 a amélioré cette technique de façon significative de sorte que les procédures non chirurgicales ont largement dépassé le nombre des pontages[réf. souhaitée].

Mort accidentelle[modifier | modifier le code]

Gruentzig et son épouse sont décédés lors d’un accident d’avion en Géorgie aux États-Unis en .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) A Gruntzig, « Transluminal dilatation of coronary-artery stenosis », Lancet, vol. 1, no 8058,‎ , p. 263. (PMID 74678) modifier
  2. (en) Meier B, Bachmann D, Lüscher T, « 25 years of coronary angioplasty: almost a fairy tale », Lancet, vol. 361, no 9356,‎ , p. 527. (PMID 12583964, DOI 10.1016/S0140-6736(03)12470-1, lire en ligne [html]) modifier
  3. (en) SH Rahimtoola, « First percutaneous catheter intervention for left main coronary artery disease: 30 years ago », JACC Cardiovasc Interv, vol. 1, no 1,‎ , p. 108. (PMID 19393154, DOI 10.1016/j.jcin.2007.08.001, lire en ligne [html]) modifier

Liens externes[modifier | modifier le code]