André Payan (cyclisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis André Payan (cycliste))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir André Payan.
image illustrant un coureur cycliste image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un coureur cycliste français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Pour plus d’informations, voyez le projet cyclisme.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2010).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

André Payan
André PAYAN.jpeg
Informations
Naissance
Décès
Nationalité
Équipes professionnelles
1953 Payan
1954 individuel
1955-1956 Follis - Dunlop

André Payan, né le à Marseille et mort à Marseille le , est un ancien coureur cycliste français professionnel.

André Payan était une figure légendaire du cyclisme marseillais. Spécialiste du cyclo-cross, il avait fait aussi les beaux jours des "Samedi cyclistes" organisés au Stade Vélodrome de Marseille. Sur la route ce champion racé, au coup de pédale léger, a fait plier le grand Louison Bobet. Il remporte le Grand Prix de Monaco 1955 devant un autre Marseillais Armand Di Caro[2] et Fernand Valentini. André Payan récoltait aussi sa notoriété grâce à sa ressemblance avec Jacques Anquetil.

Payan est aussi vainqueur du premier pas Dunlop en 1946[3], 30 ans après son père Félix Payan et il passe professionnel durant quatre années. En 1964, il succède à son père à la tête du célèbre magasin de cycle " Les Cycles Payan" à Marseille et de l'équipe de cyclisme Excelsior Cycles Payan. Ce magasin fondé en 1896 par le grand-père Victor Antoine Payan, né à Marseille le 9 septembre 1874 et dépositaire du brevet des dérailleurs, ferme ses portes en 1996.

En 1999 à l'âge de 71 ans André Payan meurt suite d'une longue maladie, mais il monta sur son vélo jusqu'au bout.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.geneanet.org/arbre/237
  2. « Armand Di Caro », sur siteducyclisme.com
  3. « Premiers Pas dans la carrière », sur cyclismag.com,‎

Lien externe[modifier | modifier le code]