András Hegedüs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis András Hegedűs)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dans le nom hongrois Hegedüs András, le nom de famille précède le prénom, mais cet article utilise l’ordre habituel en français András Hegedüs, où le prénom précède le nom.

András Hegedüs
Illustration.
András Hegedüs en 1956
Fonctions
Président du Conseil des ministres de Hongrie

(1 an, 6 mois et 6 jours)
Président István Dobi
Prédécesseur Imre Nagy
Successeur Imre Nagy
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Szilsárkány
Date de décès (à 76 ans)
Lieu de décès Budapest

András Hegedüs (31 octobre 1922-23 octobre 1999) est un homme d'État hongrois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille modeste de fermier, il fait en 1941 des études de génie électrique à l'Université de technologie de Budapest.. En 1942 il rencontre Ferenc Donáth et Béla Szalai et milite dans le parti communiste clandestin. Il est arrêté en 1944 et condamné à deux ans de prison par les fascistes hongrois et s'évade quatre mois plus tard. En 1945 il rejoint la direction du Magyar Demokratikus Ifjúsági Szövetség (Madisz), association des jeunes démocrates hongrois. En 1948 il rejoint le parti des travailleurs hongrois (MDP). En 1951 il est secrétaire d'état à l'agriculture puis en mars 1952 ministre de la sylviculture et l'agriculture, en juin 1953 ministre des fermes d'état et des forêts. En juillet 1953 il est nommé premier vice président du conseil des ministres et de nouveau ministre de l'agriculture. Il est nommé président du conseil des ministres (premier ministre) par István Dobi le 18 avril 1955.

Le 23 octobre 1956 les étudiants manifestent à Budapest et déclenchent les évènements révolutionnaires. Le lendemain le 24 octobre 1956 le jour de l'entrée des chars russes à Budapest il est démis de ses fonctions et remplacé par Imre Nagy puis il s'envole pour l'URSS avec Ernő Gerő premier secrétaire du parti communiste hongrois. Hegedüs à la demande expresse de Iouri Andropov signe le 26 octobre 1956 une demande d'intervention des forces russes en Hongrie[1]pour selon ses mots abattre une « contre-révolution fasciste », demande antidatée au 24 octobre 1956[1] et transmise par télégramme crypté le 28 octobre 1956 par Andropov. Il revient en Hongrie en 1962. Il abandonne la politique et crée en 1968 à l'Académie des sciences de Hongrie des groupes de recherche en sociologie. Il dirige la revue Valóság (réalité). Il s'est opposé vivement à l'intervention des forces du Pacte de Varsovie en Tchécoslovaquie.

Source[modifier | modifier le code]

  • Harris Lentz Heads of states and governments since 1945 éd.Routledge 2013 p. 1521 (ISBN 1-884964-44-3)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Paul Lendvai One day that shook the communist world, the 1956 hungarian uprising and its legacy Princeton University Press 2008 p. 48 (ISBN 978-0-691-13282-2)