Anaon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anaon est un mot breton qui désigne l'ensemble des âmes des défunts et le lieu où elles se retrouvent. Il est à rapprocher du mot gallois "Annwvyn" ou "Annwn" qui représente l'Autre Monde, le monde après la mort.

Culture et religion[modifier | modifier le code]

Quand une personne décède, on l'évoque en disant "aet eo gant an Anaon" (litt. : "il est allé avec les Âmes"), il a rejoint l'Autre Monde.

"Kanaouenn an Anaon" est un chant du Barzaz Breiz titré en français : "Le Chant des Trépassés".

"Kloc'h an Anaon" (la cloche des Trépassés) est une cloche que l'on sonnait quand on apprenait le décès d'une personne, que le décès ait eu lieu sur terre ou sur un bateau.

Le 2 novembre, lendemain de la Toussaint, on fête "Gouel an Anaon", la Fête des Défunts.

Géographie[modifier | modifier le code]

En breton, la baie des Trépassés s'appelle "bae an Anaon" ou "bwe an Anaon", en raison notamment des courants qui ramèneraient les cadavres des noyés vers la côte, et serait un lieu où les anaon embarquent vers l'au-delà selon certaines légendes[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Rio, Voyage dans l'au-delà, les bretons et la mort, Éditions Ouest-France, , 287 p. (ISBN 978-2-7373-5809-8), page 210