Anaon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Anaon est un mot breton qui désigne l'ensemble des âmes des défunts et le lieu où elles se retrouvent. Il est à rapprocher du mot gallois « Annwvyn » ou « Annwn » qui représente l'Autre Monde, le monde après la mort.

Culture et religion[modifier | modifier le code]

Quand une personne décède, on l'évoque en disant « aet eo gant an Anaon » (litt. : « il est allé avec les Âmes »), il a rejoint l'Autre Monde.

« Kanaouenn an Anaon » est un chant du Barzaz Breiz titré en français : « Le Chant des Trépassés ».

« Kloc'h an Anaon » (la cloche des trépassés) est une cloche que l'on sonnait quand on apprenait le décès d'une personne, que le décès ait eu lieu sur terre ou sur un bateau.

Le 2 novembre, lendemain de la Toussaint, on fête « Gouel an Anaon », la fête des défunts.

Géographie[modifier | modifier le code]

En breton, la baie des Trépassés s'appelle « bae an Anaon » ou « bwe an Anaon », en raison notamment des courants qui ramèneraient les cadavres des noyés vers la côte, et serait un lieu où les anaon embarquent vers l'au-delà selon certaines légendes[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Rio, Voyage dans l'au-delà, les bretons et la mort, Éditions Ouest-France, , 287 p. (ISBN 978-2-7373-5809-8), page 210