Amortissement (finance)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Amortissement (emprunt))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Amortissement.

L'amortissement d'un emprunt (bancaire ou obligataire) est la partie du capital qui est remboursée à chaque échéance périodique (par exemple chaque mois).

Ce paiement se fait en même temps que celui des intérêts dus pour la même période. Le versement total (amortissement + intérêts) à chaque échéance est dénommé, selon sa périodicité, la mensualité, trimestrialité ou annuité. Il y a deux principales formules possibles d'amortissement : amortissement constant ou annuité constante.

En cas d'amortissement constant, le paiement effectué diminuera à chaque fois d'un montant équivalent au montant des intérêts sur le capital remboursé lors du paiement précédent.

En cas d'annuité constante, le capital remboursé augmentera dans les mêmes proportions que précédemment.

L'amortissement peut être in fine, ce qui consiste à régler les intérêts tout au long du prêt puis de rembourser le capital à échéance. Ceci peut être utilisé pour financer la production d'une commande spéciale d'un client, le règlement du prix de vente permettant ensuite de rembourser l'emprunt.

Amortissement d'un prêt à taux fixe et à mensualités constantes[modifier | modifier le code]

Montant des mensualités[modifier | modifier le code]

Il est aisé d'établir la formule donnant la mensualité M de remboursement d'un prêt d'un montant (ou capital) noté K effectué à un taux d'intérêt fixe annuel T pendant n mensualités. Le taux mensuel est donné par r=T/12, et le capital restant dû après i mensualités (i=1,...,n est noté K_i. Par définition, K_n = 0 puisque après le paiement de la n-ième et dernière mensualités le prêt est totalement remboursé. Après la première mensualité il est évident que K_1=K(1+r)-M. Après la seconde mensualité K_2=K_1(1+r)-M soit K_2=K(1+r)^2-M(1+r)-M. Après la troisième mensualité K_3=K_2(1+r)-M=K(1+r)^3-M(1+r)^2-M(1+r)-M. ........ Il est facile de généraliser le raisonnement à la n-ième et dernière mensualité, il vient K_n=K(1+r)^n-M\sum_{k=0}^{n-1}{(1+r)^k}. Comme K_n=0 et que \sum_{k=0}^{n-1}{(1+r)^k}=\frac{(1+r)^n-1}{r}, puisqu'il s'agit de la somme des n premiers termes d'une suite géométrique de raison (1+r) et de premier terme 1, il vient finalement la formule :

M=K\frac{r(1+r)^n}{(1+r)^n-1},

souvent mise sous la forme suivante :

M=K\frac{r}{1-(1+r)^{-n}}.

Il est facile de vérifier en utilisant la règle de L'Hôpital que \lim_{r\rightarrow 0^+} \frac{r}{1-(1+r)^{-n}} = \lim_{r\rightarrow 0^+}  \frac{1}{n(1+r)^{-n-1}}=\frac{1}{n}, et par suite dans le cas d'un taux d'intérêt nul la formule précédente se réduit bien à M=K/n, ce qui est attendu.

Applications[modifier | modifier le code]

La formule précédente est en fait valable quel que soit le rythme de remboursement, r représentant le taux d'intérêt sur la période, n le nombre de périodes, M le montant du remboursement périodique. Si le contrat de prêt prévoit des frais accessoires, par exemple une assurance invalidité-décès, il conviendra d'ajouter le montant de la prime mensuelle (ou périodique) à M pour obtenir la mensualité effectivement payée par l'emprunteur.

Par ailleurs il est possible d'inverser la formule précédente le capital empruntable pour une mensualité donnée, en fonction du taux et de la durée du crédit.

Il est facile une fois M calculé d'établir le tableau d'amortissement du crédit, le capital restant dû C_k et le montant des intérêts payés I_k après la k-ième mensualité étant donnés par les relations :

K_i = K_{i-1}(1+r)-M et I_i= K_{i-1}r, avec i=1,...,n et la convention C=C_0.

Le montant total des intérêts, noté I s'obtient lui aisément par soustraction entre le montant total des mensualités et celui du capital emprunté: I=nM-K. En l'absence d'accessoires (frais de dossiers, d'assurance ...) ce montant correspondra au coût total du crédit.

Exemples :

  • Capital K=1000 € emprunté sur un an, sans assurance ni frais de dossiers, à un taux annuel T=12 %. Dans ce cas n=12 et r=1 %, soit r=0,01 sous forme décimal, l'application de la formule précédente montre que la mensualité est alors de M=88,84 €. Le montant total des intérêts est I = 66,08 € et correspond ici au coût total du crédit vu l'absence de frais accessoires.
  • Capital empruntable K sur une période de n = 24 mois, pour une mensualité M = 200 €, et un taux annuel T = 12 %, soit r = 0,01. L'inversion de la formule précédente permet de calculer que dans ce cas K = 4248,68 €.

Lissage de crédits[modifier | modifier le code]

Dans certaines opérations financières, notamment les prêts immobiliers, il est fréquent de recourir à plusieurs prêts, par exemple des prêts aidés à bas taux, de durée différentes. Typiquement un des prêts, qu'il est possible de qualifier de "principal", correspondra à un capital emprunté et à une durée plus longue que tous les autres prêts, dits "secondaires": dans le cas d'un achat immobilier ce prêt sera l'emprunt immobilier proprement dit, d'une durée typique de 15 à 25 ans, par opposition aux prêts aidés ou financiers classique, dont la durée n'excède pas 5 à 10 ans au plus.

Il est possible de rembourser tous ces différents prêts de façon indépendante, et le calcul des différentes mensualités est aisé en utilisant la formule précédente, et en tenant compte des éventuels frais annexes (assurances de crédit, normalement obligatoires pour l'obtention d'un prêt immobilier). Toutefois cette façon de faire est généralement peu intéressante, car d'une part la somme des mensualités des différents prêts, calculés indépendamment, peut excéder les capacités de remboursement de l'emprunteur (souvent fixées à 33% des revenus nets en France), et d'autre part il n'est au contraire pas possible d'augmenter la mensualité pour bénéficier des capacités de remboursement nouvellement dégagées aux échéances des prêts secondaires courts.

Il est ainsi souvent intéressant de lisser entre eux les différents prêts, c'est-à-dire d'ajuster la mensualité de remboursement du prêt principal au fur et à mesure du remboursement des différents prêts secondaires. Il convient dès lors de distinguer plusieurs phases de remboursement du prêt principal, la première ayant une mensualité plus réduite, qui s'accroît dans les phases suivantes du montant des mensualités des différents prêts secondaires lorsque ceux-ci viennent à échéance.

Le calcul des mensualités "ajustées" devient plus compliqué, mais utilise la formule précédente. Par exemple pour un crédit principal de capital emprunté K_p, au taux fixe annuel T_p correspondant au taux mensuel r_p, d'une durée totale de N mois, remboursable en deux phases: la première de durée n_1 mois durant lequel l'emprunt est lissé avec un prêt secondaire de capital K_s, de taux annuel fixe T_s correspondant au taux mensuel r_s, et la seconde de durée n_2=N-n_1, le calcul s'effectue de la façon suivante.

La mensualité de remboursement du prêt secondaire se calcule directement à partir de la formule précédente, soit :

M_s=K_s\frac{r_S}{1-(1+r_s)^{-n_1}} (dans le cas d'un prêt aidé à taux zéro, cette relation se réduit à M_s=K_s/n_1).

Les mensualités de remboursement de chacune des phases du crédit principal sont notées respectivement M_{p1} et M_{p2}, respectivement. Par définition du lissage, la relation suivante doit être vérifiée entre les trois mensualités:

M_{p1}+M_s=M_{p2}.

Par ailleurs, si K_{p2} est le capital restant dû à la fin de la première phase, le montant M_{p2} de la mensualité de remboursement de la deuxième phase est également donné par la formule de calcul précédente:

M_{p2}=K_ {p2}\frac{r_p}{1-(1+r_p)^{n_2}}.

Il reste dès lors à exprimer le capital restant dû K_{p2} au début de la deuxième phase. En notant K_{p,j} le capital restant dû après paiement de la j-ième mensualité, avec j=1,...,N, il est évident que K_{p2}=K_{p,n_1} et que comme dans la démonstration de la partie précédente il est possible d'écrire pour les différentes échéances de la première phase de remboursement du prêt principal, de mensualité M_{p1} :

K_{p,1}=K_p(1+r_p)-M_{p1},
K_{p,2}=K_{p,1}(1+r_p)-M_{p1}=K_p(1+r_p)^2-M_{p1}(1+r_p)-M_{p1},

etc., il vient alors facilement par récurrence:

K_{p,n_1}=K_{p2}=K_p(1+r_p)^{n_1}-M_{p1}\sum_{j=0}^{n_1-1} {(1+r_p)^j}=K_p(1+r_p)^{n_1}+M_{p1}\frac{1-(1+r_p)^{n_1}}{r_p}.

Il est alors possible de substituer cette expression dans celle donnant M_{p2} en fonction de K_{p2} et en éliminant M_{p1} de par la relation entre les différentes mensualités, il vient tout calcul fait:

M_{p2}=\frac{K_pr_p(1+r_p)^{n_1}+M_s\left((1+r_p)^{n_1}-1\right)}{(1+r_p)^{n_1}-(1+r_p)^{-n_2}}.

Exemple : soit un ménage dont la capacité d'emprunt (hors frais d'assurance et annexes) est limitée à environ 1000 €. Ce ménage nécessite un financement de 120000 € répartis en deux emprunts : un prêt aidé à 0 % de capital Ks=20000 € sur n1 = 60 mois, de mensualité Ms= 333,34 €, et un prêt immobilier classique de taux annuel fixe nominal Tp=3,6 % soit un taux mensuel rp=0,30 %, d'un montant Kp= 100 000 €, sur n mois. Si les deux prêts ne sont pas lissés, avec la contrainte de limiter le total des deux mensualités à environ 1000 €, le montant maximal pouvant être consacré au remboursement du prêt immobilier est donc de l'ordre de 670 €. D'après la formule liant capital et mensualité, il faudra allonger la durée du crédit immobilier à prêt de n=198 mois (soit 16 ans et demi, pour une mensualité de 670,55 €, soit une mensualité totale de 1003 € avec le prêt aidé) pour effectuer le financement, avec un coût total du crédit hors assurance de 32 768 € euros. En effectuant en lissage des deux crédits, impliquant deux phases de remboursement pour le prêt immobilier principal, il est possible en utilisant les formules précédentes d'obtenir une mensualité globale fixe sur toute la période, de l'ordre de 1012 €, en ramenant la durée totale du crédit principal à n= 142 mois, soit 12 ans. Il vient Mp1=679,41 € et Mp2=1012,74 €, le coût total du crédit hors assurance est alors de 25 834,79 €. Cet exemple montre que le lissage de crédits permet de réduire de façon appréciable la durée de l'emprunt principal et donc son coût, pour un montant de financement égal et une mensualité globale quasi-identique, par rapport à des crédits indépendants.

Voir aussi[modifier | modifier le code]