Amiral (papillon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Amiral blanc)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Amiral (homonymie).

Limenitis arthemis

L'Amiral (Limenitis arthemis) est une espèce nord-américaine de lépidoptères (papillons) de la famille des Nymphalidae et de la sous-famille des Limenitidinae.

Il est l'insecte-emblème non officiel de la province de Québec (Canada), choisi lors d'un vote populaire organisé en 1998 par l'Insectarium de Montréal, et un projet de loi a été déposé en 2017 afin d'en faire l'insecte emblème officiel[1],[2].

Description[modifier | modifier le code]

Imago[modifier | modifier le code]

L'imago de Limenitis arthemis est un papillon d'envergure variable, de 5,7 à 10,1 cm[3], et qui se présente sous deux formes géographiques si différentes qu'elles ont été prises pour des espèces distinctes :

  • Les deux sous-espèces septentrionales Limenitis arthemis arthemis et L. a. rubrofasciata présentent un motif classique du genre Limenitis, avec le dessus des ailes à fond noir barré d'une large bande transversale blanche. Aux ailes postérieures, la bande blanche est bordée côté externe d'une série de taches qui sont bleues avec un peu de rouge chez L. a. arthemis, et entièrement rouge brique chez L. a. rubrofasciata. Le revers a un fond brun rougeâtre, avec la même large bande blanche que sur le dessus ainsi que des taches postdiscales et basales rouge brique[4].
  • Chez les deux sous-espèces méridionales Limenitis arthemis astyanax et L. a. arizonensis, la bande blanche est entièrement absente. Les deux faces des ailes sont donc principalement noirâtres ; elles comportent des tirets marginaux bleus, des reflets iridescents bleuâtres sur l'aile postérieure et des taches postdiscales et basales rouge brique au revers des ailes[4].

Les sous-espèces arthemis et astyanax s'hybrident dans leur aire de contact, située dans le Nord-Est des États-Unis et le Sud de l'Ontario.

Chenille[modifier | modifier le code]

La chenille est blanche, tachée de brunâtre et ressemble à une déjection d'oiseau[4].

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Limenitis arthemis a été décrite par l'entomologiste britannique Dru Drury en 1773 sous le nom initial de Papilio arthemis[5]. Au sein du genre Limenitis, elle fait partie du groupe Basilarchia, considéré par certains auteurs comme un genre distinct.

Synonymes[5][modifier | modifier le code]

  • Papilio arthemis Drury, [1773]protonyme
  • Basilarchia arthemis (Drury, [1773])
  • Papilio lamina Fabricius, 1793
  • Limenitis proserpina Edwards, 1865
  • Basilarchia virithemis Field, 1936

Sous-espèces[6],[5][modifier | modifier le code]

L. a. arizonensis

Hybridation[modifier | modifier le code]

La sous-espèce L. a. astyanax peut localement s'hybrider avec Limenitis archippus[7], et la sous-espèce L. a. rubrofasciata avec Limenitis lorquini[8].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

  • en français : l'Amiral[4] (ce nom est aussi parfois utilisé pour le Vulcain, Vanessa atalanta)
  • en anglais : White Admiral (pour les sous-espèces arthemis et rubrofasciata) et Red-spotted Purple (pour les sous-espèces astyanax et arizonensis)[6]

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Chenille.

Au Canada, il vole en une génération de juin à août. Une seconde génération partielle peut émerger[4]. Plus au sud il vole en deux générations entre avril et octobre[9].

Il hiberne au troisième stade de la chenille[9].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de sa chenille sont des Salix (saules), Carpinus, Crataegus, Populus, et Betula (bouleaux) pour L. a. arthemis, Prunus pour L. a. astyanax[5],[4].

Distribution et biotopes[modifier | modifier le code]

Carte de répartition des sous-espèces :
L. a. arthemis et L. a. rubrofasciata en rouge
L. a. astyanax en orange
L. a. arizonensis en vert
– zone de contact entre L. a. arthemis et L. a. astyanax en jaune

L'espèce est présente en Amérique du Nord : au Mexique, aux États-Unis et au Canada[5].

Au Canada, la sous-espèce L. a. arthemis se rencontre dans tous les territoires jusqu'à la limite des arbres, et L. a. astyanax dans le sud-ouest de l'Ontario[4]. Aux États-Unis, il est présent en Alaska, dans les états du nord-est, du centre et de l'est, dans les Montagnes Rocheuses jusqu'en Floride, dans l'ouest du Texas et au Mexique[9].

Biotope[modifier | modifier le code]

Ce papillon se rencontre principalement en forêt, dans les clairières et le long des chemins forestiers[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Patrice Bergeron, « Un papillon pourrait devenir un emblème officiel du Québec », sur La Presse, (consulté le 20 décembre 2017)
  2. Saguez, Julien, L’Amiral : à un battement d’ailes de devenir emblème officiel du Québec, Antennae, Bulletin de la société entomologique du Québec, volume 24, numéro 3, automne 2017, p. 12, consulté en ligne le 20 décembre 2017.
  3. Butterflies and Moths of North America
  4. a, b, c, d, e, f, g et h Système canadien d'information sur la biodiversité
  5. a, b, c, d et e Funet
  6. a et b Butterflies of America
  7. Hybrides sur le site Butterflies of America
  8. Limenitis lorquini sur le Système canadien d'information sur la biodiversité
  9. a, b et c Natural history of North America

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens taxonomiques[modifier | modifier le code]