Mantu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Amaris)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mantu
Création
Slogan Tomorrow is Human
Siège social GenèveVoir et modifier les données sur Wikidata
Direction
Président Olivier Brourhant (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Effectif 6 500 (2019)[1]
Site web mantu.com

Chiffre d'affaires 450 Millions € (2019)

Mantu (signifie conseiller en sanskrit) est un groupe international de conseil en management. Fondé en 2007 sous le nom d'Amaris, il est devenu Mantu en 2019.

Histoire[modifier | modifier le code]

Mantu a été fondée en 2007[2] par deux Français, Olivier Brourhant et Olivier Tisseyre, à Genève[3]. À l’origine nommé Amaris, le cabinet proposait du conseil organisationnel dans le secteur bancaire.

En 2008, l’entreprise s’installe en France et en Espagne[4].

En 2012, Amaris rachète Thales Information Systems Austria. Cette acquisition lui permet d’élargir son périmètre à 27 pays et de pénétrer le marché du cloud computing[5]. Qloudwise, la plateforme de services cloud d’Amaris, a été lancée en en Autriche[6].

En 2013, Amaris fait une nouvelle acquisition : la filiale italienne de Thales SAP. Annoncée début 2014, celle-ci renforce son expertise et ses compétences SAP[2][source insuffisante].

En 2014, le groupe poursuit son internationalisation et s’implante sur les 5 continents avec l’ouverture de bureaux aux États-Unis, en Turquie, en Grèce, en Italie, Irlande et au Vietnam[7].

En 2019, le groupe change de nom pour devenir Mantu[1] avec une offre qui couvre dorénavant l’ensemble de la transformation des entreprises[8], avec 7 types d'activité et une dizaine de marques.

Activité[modifier | modifier le code]

L'entreprise se présente comme une société de conseil en stratégie et services aux entreprises, notamment dans les domaines suivants systèmes et technologies de l'information[9], biotechnologie et ingénierie, innovation, recrutement et transformation RH, e-réputation et e-marketing, développement web et événementiel, marketing digital et développement (web et apps)[10],[11].

En 2019, le groupe Mantu est présent dans 55 pays et compte quelque 6.500 salariés. Le capital de l’entreprise est détenu à 100% par la direction et les équipes. Le groupe investit également dans des sociétés comme ekWateur, fournisseur d'électricité verte et de gaz[12].


Effectif Mantu
2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
20 100 200 400 640 920 (dont 170 en France)[5] 1120[13] 1510[14][source insuffisante] 2050 2650 3650[15] 5000 6500
Chiffre d'affaires (en k€)
2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
720 6 470 10 670 16 830 30 820 49 961 55 000 78 000[14][source insuffisante] 105 000 140 000 210 000 320 000 450 000

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Mantu, cet ovni du conseil », Les Echos,‎ (lire en ligne).
  2. a et b (en) « Amaris announces the acquisition of Thales SAP subsidiary in Italy », (consulté le 12 mai 2015).
  3. Conseil aux entreprises : le groupe Amaris se pose à Bordeaux et recrute 40 personness, Sud Ouest, .
  4. Amaris joue la carte du conseil à l'international, Les Echos,
  5. a et b Chantal Houzelle, « Amaris joue la carte du conseil à l'international », sur lesechos.fr, (consulté le 30 octobre 2014).
  6. « Qloudwise von Amaris – die Austro-Cloud », Computerwelt, (consulté le 23 avril 2015).
  7. Amaris s'implante aux Etats-Unis et s'étend en Suisse romande, ICT Journal,
  8. Le groupe Amaris, spécialisé dans le conseil aux entreprises, change de nom et devient Mantu, BFM Business, .
  9. « Olivier Delattre nominé DSI de l'année par IT for business »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), (consulté le 4 février 2015)
  10. Les 10 sociétés à qui envoyer son CV en novembre, Les Echos, .
  11. [ https://www.letemps.ch/economie/amaris-se-pose-expert-changement-perpetuel Amaris se pose en expert du changement perpétuel, Le Temps], .
  12. Energie : ekWateur lève 10 millions d'euros, Les Echos, .
  13. « Le 1000e employé Amaris », sur agefi.fr, (consulté le 4 février 2015).
  14. a et b « Junior ESSEC conseil - Partenaires » (consulté le 7 mai 2015)
  15. (en) Amaris, « Amaris revises its 2017 growth targets upwards », sur amaris.com (consulté le 11 janvier 2018)

Lien externe[modifier | modifier le code]