Alvéolite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2008).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

À la suite d'une extraction dentaire ou à une opération chirurgicale, un caillot se forme dans la cavité osseuse. Quelquefois, ce caillot est délogé ou tarde à se former, ce qui constitue une alvéolite. Elle se traduit par une douleur intense, un mauvais goût dans la bouche et parfois la difficulté à ouvrir la bouche. Il peut arriver que la douleur remonte jusqu'à l'oreille du même côté et que des migraines se fassent sentir. L'alvéolite est grandement favorisée par le tabagisme[1].

C'est un état semi-temporaire qui dure entre 10 et 40 jours.

Types d'alvéolite[modifier | modifier le code]

Il existe deux types d'alvéolite[réf. souhaitée] :

  • une infection de la cavité d’extraction de la dent (alvéolite suppurée) peut survenir quelques jours à quelques semaines après l’extraction (typiquement à la troisième semaine post-opératoire). Cette complication concerne presque exclusivement la dent de sagesse du bas. Elle semble favorisée par la stagnation des aliments dans la cavité d’extraction de la dent. Elle cède sous traitement antibiotique associé ou non à un geste de révision de l’alvéole sous anesthésie locale. Elle nécessite rarement une deuxième intervention sous anesthésie générale ;
  • une infection sans pus de l’alvéole de la dent (alvéolite sèche) peut survenir quelques jours après une intervention. Elle concerne surtout les dents de sagesse du bas et est douloureuse[réf. souhaitée]. Elle nécessite souvent un traitement local. La mise en place d’une mèche imbibée de clou de girofle (Alvogyl) fait rapidement céder la douleur.

Prévention des alvéolites[modifier | modifier le code]

L'extraction d'une dent nécessite une anesthésie locale. Les anesthésies utilisées créent la plupart du temps un arrêt du saignement par vasoconstriction des vaisseaux. L'alvéole ne saigne donc pas. Le Dr Joseph Choukroun a développé un caillot naturel qui est fabriqué par centrifugation lors d'un prélèvement sanguin du patient qui se fait enlever la dent. Le caillot ainsi généré s'appelle le A-PRF +. Il suffit d'insérer ce produit dans l'alvéole et de le suturer en place. Habituellement, 4 tubes de 10 mL sont nécessaires pour chaque extraction de dent. Le dentiste doit également favoriser un apport sanguin provenant de l'alvéole. Il suffit de créer de petit trou de 0.8 mm de diamètre avec un mèche à os pour ainsi permettre de stimuler un saignement osseux. Les curettes chirurgicales sont aussi un outil permettant de favoriser le saignement osseux. Les curettes de Mish Institute dentelée sont les meilleures curettes permettant de créer le saignement osseux. http://www.dentisteblackburn.com/services/dentisterie-generale/urgence-dentaire

Préservation de la crête[modifier | modifier le code]

Lors de l'extraction d'une dent, les dentistes spécialisés en implantologie surtout, procède au greffe de comblement osseux. Cela permet de préserver la crête osseuse et d'éviter d'avoir à recourir à une greffe osseuse par la suite. De nombreuses techniques existent mais en général, il nécessite d'insérer de l'os en poudre dans l'alvéole et de suturer une membrane de collagène ou de d- PTFE au dessus. Les techniques évolues rapidement et un dentiste qui fait de la formation continue régulièrement optera pour les dernières techniques. http://www.dentisteblackburn.com/services/nos-specialisations/implantologie/greffe-osseuse

Traitement de l'alvéolite[modifier | modifier le code]

  • Apposition d'une mèche imbibée d'eugénol (Alvogyl). La mèche devra être retirée, car elle ne se résorbe pas d'elle-même et peut causer une nécrose osseuse.
  • Insertion d'une pâte en gel, la pâte alvéolaire

Notes et références