Allison Randal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Allison Randal
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction
White Camel award (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Allison Randal est une informaticienne et auteur américaine connue pour son implication dans le développement du Perl.

Biographie[modifier | modifier le code]

Allison Randal est diplômée en 1995 de l'Université de l'Oregon elle commence sa carrière professionnelle comme linguiste en Afrique de l'Est avant de s'orienter rapidement vers les langages informatiques et le développement logiciel[1]. Elle travaille trois ans, de 1999 à 2002, comme développeuse chez Books-A-Million (en) et pour d'autres sites Internet[2], mais se fait connaître comme l'architecte en chef de la machine virtuelle Parrot, poste qu'elle occupe de à , et comme membre du conseil d'administration de la Fondation Perl depuis [3]. Elle préside même la fondation de à . En parallèle, en , elle fonde (et préside) Onyx Neon[4],[5]. De 2008 à 2010 elle est également administratrice de la Parrot Foundation[6], puis de 2010 à 2012 elle est directrice de la Python Software Foundation[7],[8] en même temps qu'architecte technique d'Ubuntu chez Canonical (d' à )[9],[10]. Elle est également la développeuse principale de Punie (en), le projet de portage du Perl 1 vers Parrot[11].

Employée par O'Reilly Media elle est également une des co-auteur de l'ouvrage de référence « Perl 6 and Parrot Essentials »[12],[4], en plus d'être une des rédactrices de la documentation officielle de Perl 6[13]. En 2009, elle était présidente de la Open Source Convention (OSCON) d'O'Reilly[14].

Depuis elle siège au conseil d'administration d'OpenStack Foundation devenue l'Open Infrastructure Foundation[15],[5]. Elle est également membre du conseil d'administration de l'Open Source Initiative d' à [16] et en est la présidente entre et , succédant à Simon Phipps (en) (qui la remplace à son tour en 2017)[17],[18].

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

En 2007, elle est récompensée d'un White Camel award (en) avec Tim O'Reilly et Norbert E. Grüner, qui récompense les plus importants contributeurs au projet Perl[19],[20],[21].

Notes et Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « About », sur allisonrandal.com (consulté le 3 mai 2021)
  2. (en) « Allison Randal »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur onyxneon.com (consulté le 3 mai 2021)
  3. (en) « The Perl Foundation » [archive du ], sur perlfoundation.org (consulté le 2 décembre 2008)
  4. a et b (en) « Allison Randal » [archive], sur onyxneon.com
  5. a et b (en) « Allison Randal », sur openstack.org (consulté le 3 mai 2021)
  6. (en) « Foundation - Parrot VM », sur www.parrot.org
  7. (en) « History of PSF Officers and Directors », sur python.org (consulté le 25 mai 2017)
  8. (en) « PSF Membership Roster » [archive du ], sur Python Software Foundation (consulté le 25 mai 2017)
  9. (en) « New Job, New Blog », sur allisonrandal.com,
  10. (en) Allison Randal, « Allison Randal: Open Source Strategist », LinkedIn (consulté le 23 février 2013)
  11. (en) Matt Fowles, « This Week in Perl 6, July 5-12, 2005 », sur perl.com, (consulté le 3 mai 2021)
  12. (en) Allison Randal, Dan Sugalski et Leopold Tötsch, Perl 6 and Parrot Essentials, O'Reilly Media, (ISBN 9780596007379, résumé)
  13. (en) « Official Perl 6 Documentation » [archive du ], sur perlcabal.org
  14. (en) « Allison Randal » [archive du ], sur O'Reilly Radar (consulté le 23 février 2013)
  15. (en) « Board of Directors », sur openinfra.dev (consulté le 18 août 2017)
  16. (en) « OSI Board Changes 2014 », sur opensource.org, (consulté le 9 avril 2014)
  17. (en) Simon Phipps, « Handing On The Baton » (consulté le 20 novembre 2015)
  18. (en) Allison Randal, « Transitions in Leadership », sur opensource.org (consulté le 2 octobre 2017)
  19. (en) « Allison Randal », sur awardsandwinners.com (consulté le 3 mai 2021)
  20. (en) « White Camel Awards: 2007 Recipients », sur perl.org (consulté le 3 mai 2021)
  21. (en) « Allison Randal », sur whitecamel.org (consulté le 3 mai 2021)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :