Allan Gurganus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Allan Gurganus
Naissance (75 ans)
Rocky Mount, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres

Compléments

Académie américaine des arts et des sciences, Académie américaine des arts et des lettres

Allan Gurganus, né le à Rocky Mount, en Caroline du Nord, est un écrivain américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gurganus obtient le Los Angeles Times Book Prize en 1991 pour le recueil de nouvelles Les Blancs (White People) et le prix Lambda Literary en 2001 pour le recueil de nouvelles The Practical Heart, dont seule la nouvelle Et nous sommes à lui (Saint Monster) a été traduite en français.

Il obtient une Bourse Guggenheim en 2006.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Good Help (1988), court roman
  • Oldest Living Confederate Widow Tells All (1989)
    Publié en français sous le titre Lucy Marsden raconte tout, traduit par Élisabeth Peellaert, Paris, Éditions Plon, coll. « Feux croisés », 1997, 712 p. (ISBN 2-259-02197-2)[1]
  • Blessed Assurance: A Moral Tale (1990), court roman
    Publié en français sous le titre Bénie soit l’assurance. Conte moral, traduit par Simone Manceau, Paris, Éditions Plon, coll. « Feux croisés », 1994, 135 p. (ISBN 2-259-00378-8) ; réédition, Paris, 10/18, coll. « Domaine étranger » no 2845, 1997 (ISBN 2-264-02132-2)
  • Plays Well with Others (1997)
  • Decoy (2015), court roman

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • White People (1991) - Los Angeles Times Book Prize
    Publié en français sous le titre Les Blancs, traduit par Simone Manceau et Élisabeth Peellaert, Paris, Éditions Plon, coll. « Feux croisés », 2001, 345 p. (ISBN 2-259-02481-5)
  • The Practical Heart (1993), réédition en 2001 - Prix Lambda Literary
    Publié de façon partielle en français - seulement la longue nouvelle Saint Monster - sous le titre Et nous sommes à lui, traduit par Élisabeth Peellaert, Paris, Éditions Plon, coll. « Feux croisés », 2004, 244 p. (ISBN 2-259-19757-4)
  • Local Souls (2013)
    Publié en français sous le titre Ceux qui restent, traduit par Anne Rabinovitch, Paris, Christian Bourgois, 2015 (ISBN 978-2-267-02727-3)

Autre publication[modifier | modifier le code]

  • Sunday Morning. Allan Gurganus on cemeteries (2013)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Maury, le Soir du 16 juillet 1997, p. 34, « La guerre est finie, Allan Gurganus dans un étonnant premier roman: "Lucy Marsden raconte tout" », sur Le Soir (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]