Alice Kaplan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kaplan.

Alice Kaplan, née le [1], est une écrivaine, universitaire et historienne américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1973, Alice Kaplan a étudié pendant un an à l'université de Bordeaux III. Elle a obtenu un BA en français à l'université de Californie à Berkeley en 1975 et un PhD en littérature française à l'université Yale en 1981[2].

Alice Kaplan a été professeur de littérature et d'histoire à l'université Duke, puis professeur de langue française à l'université Yale.

Ses travaux portent sur l'autobiographie, les mémoires, la théorie et la pratique de la traduction, la littérature française du XXe siècle, la culture de la France de l'après-guerre. Elle est la fondatrice du Duke Center for French and francophone studies et appartient au comité éditorial du South Atlantic Quarterly.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Alice Kaplan a été finaliste du National Book Award de 2000 et nominée au National Book Critics Circle Award de 2000. Elle a obtenu le LA Times Book Award en 2000[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Reproductions of Banality: Fascism, Literature, and French Intellectual Life, 1986
  • Everyday life, avec Kristin Ross, Yale university press, 1987
  • Relevé des sources et citations dans "Bagatelles pour un massacre", Éd. du Lérot, 1987
  • French Lessons: A Memoir, University of Chicago Press, 1993
  • The Collaborator: The Trial and Execution of Robert Brasillach, 2000
  • The Interpreter, 2005
  • Dreaming in French: The Paris Years of Jacqueline Bouvier Kennedy, Susan Sontag, and Angela Davis, University of Chicago Press, 2012.

Traductions d'œuvres françaises par Alice Kaplan[modifier | modifier le code]

  • Louis Guilloux, OK, Joe, University of Chicago Press, 2003
  • Évelyne Bloch-Dano, Madame Proust: A Biography, University of Chicago Press, 2007
  • Roger Grenier, Piano Music for Four Hands, University of Nebraska Press, 2001
  • Roger Grenier, Another November, University of Nebraska Press, 1998
  • Roger Grenier, The Difficulty of Being a Dog, University of Chicago, 2000

Traductions en français d'œuvres d'Alice Kaplan[modifier | modifier le code]

  • L'Interprète : dans les traces d'une cour martiale américaine, Bretagne 1944, traduction de The Interpreter par Patrick Hersant, Gallimard, 2007
  • Intelligence avec l'ennemi : le procès Brasillach, traduction de The Collaborator par Bruno Poncharal, Gallimard, 2001
  • Trois Américaines à Paris : Jacqueline Bouvier Kennedy, Susan Sontag, Angela Davis, Gallimard, 2012 (traduction par Patrick Hersant de Dreaming in French: The Paris Years of Jacqueline Bouvier Kennedy, Susan Sontag, and Angela Davis, University of Chicago Press, 2012)

Source[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]