Alfred Vallette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Alfred Valette)
Aller à : navigation, rechercher
Alfred Vallette à son bureau en 1909

Alfred Vallette, né le 31 juillet 1858 à Paris où il meurt le 28 septembre 1935, est un homme de lettres français, fondateur du Mercure de France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Auteur de deux romans, Alfred Vallette est le fondateur du Mercure de France, qu'il dirige avec sa femme, la romancière Rachilde, de 1890 à 1935. Il participe à un cercle littéraire qui réunit quelques amis, dont Antony Mars, Albert Samain, Charles Guérin et Victor Forbin, dans une arrière-boutique de la rue Monsieur-le-Prince.

Alfred Vallette a publié au Mercure de France les traductions de Ruskin par Marcel Proust (La Bible d'Amiens et Sésame et les lys), mais il refusa de publier Contre Sainte-Beuve et, semble-t-il[1], en 1913, Du côté de chez Swann, à l'instar de la Nouvelle Revue française, des éditions Fasquelle, Ollendorff et Grasset qui ne consentira à le publier qu'à compte d'auteur.

Publications[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • À l'écart, avec Raoul Minhart, Perrin, Paris, 1891
  • Le Vierge : La Vie grise, Tresse et Stock, Paris, 1891 Texte en ligne
  • Le Roman d'un homme sérieux : Alfred Vallette à Rachilde, 1885-1889, Mercure de France, Paris, 1943. Réédition (préface : Édith Silve), Mercure de France, 1994
  • Lettres à A.-Ferdinand Herold, 1891-1935, et quelques-unes à son épouse, avant-propos et notes par Claire Lesage, Philippe Oriol, Christian Soulignac, Éditions du Fourneau, Paris, 1992

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir une lettre inédite de Marcel Proust à Rachilde (Mme Alfred Vallette) dans Bulletin d'informations proustiennes no 40, 2010, p. 184

Lien externe[modifier | modifier le code]