Alfred Newton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Newton.
Alfred Newton
Alfred Newton72.jpg

Alfred Newton
1890

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
CambridgeVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation
NewtonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Domaine
Membre de
Distinctions

Alfred Newton, né le à Genève et mort le , est un zoologiste et un ornithologue britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1854, il voyage pour le compte du Magdalene College de Cambridge, où il a été diplômé. Il visite de nombreux pays dont la Laponie, l'Islande, le Spitzberg, les Antilles et l'Amérique du Nord. En 1866, il devient le premier professeur de zoologie et d'anatomie comparative de Cambridge, une fonction qu'il occupera jusqu'à sa mort.

Son œuvre en ornithologie et en zoogéographie est honorée par la Royal Society, en 1900, qui lui décerne la médaille royale et par la médaille linnéenne, la même année.

En 1858, Newton est l'un des fondateurs de la British Ornithologists' Union et est l'auteur de nombreux livres. Parmi lesquels on peut citer : Zoology of Ancient Europe (1862), Ootheca Wolleyana (qui commence à paraître en 1864), Zoology (1872) et un Dictionary of Birds (1893-1896). Il signe de nombreux articles dans diverses revues scientifiques comme The Ibis (1865-1870), le Zoological Record (1870-1872) et Yarrell's British Birds (1871-1882).

Newton passe beaucoup de temps à étudier les oiseaux disparus de l'archipel des Mascareignes, dont il avait reçu des spécimens grâce à son frère Sir Edward Newton (1832-1897). Parmi ceux-ci le dodo et le solitaire de Rodrigues, tous deux aujourd'hui éteints. En 1872, il décrit pour la première fois la perruche de Newton (Psittacula exsul) qui vit sur l'île de Rodrigues. Cet oiseau disparaît en 1875.