Alexander Tchekhov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alexander Tchekhov
Description de l'image Alexander Chekhov 7.jpg.
Nom de naissance Alexander Pavlovich Tchekhov
Naissance
Taganrog, Empire russe
Décès (à 57 ans)
Saint-Pétersbourg, Empire russe
Conjoint
Natalya Golden
Famille
Anton Tchekhov

Alexander Pavlovich Tchekhov (russe : Алекса́ндр Па́влович Че́хов, ), est un romancier russe, nouvelliste, essayiste et mémorialiste. Il est le frère aîné d'Anton Tchekhov et le père de l'acteur et théoricien progressiste Michael Chekhov.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tchekhov naît le 22 août 1855, à Taganrog, au sud de la Russie. Son père Pavel Iegorovitch Tchekhov (1825-1898) tient une épicerie et sa mère, née Evguenia Iakolevna Morozova (1835-1919), est fille de commerçants, négociants en draps de la région de Morchansk. Alexander est l'aîné d'une fratrie de six enfants, dont cinq garçons : Nikolaï (1858-1889), Anton (1860-1904), Ivan (1861-1921), Mikhaïl (1865-1936), Maria (1863-1957) et Evguenia (1869-1871)[1].

Il étudie au gymnase de Taganrog, obtenant son diplôme en 1875 avec une médaille d'argent. Il est ensuite diplômé du Département des sciences naturelles de la Faculté de physique et de mathématiques de l'Université d'État de Moscou. Il parle six langues.

Au cours de ses années d'études, ses œuvres sont publiées dans des magazines de bandes dessinées tels que The Spectator et The Alarm Clock, contribuant largement à la familiarisation de son jeune frère Anton avec le monde du journalisme métropolitain.

À la sortie de l'école, il travaille dans le service des douanes à Taganrog (1882–1885), Saint-Pétersbourg (1885) et Novorossiysk (1885–1886). Il est démis de ses fonctions à Taganrog suite à un scandale sur les abus des douaniers locaux qu'il a publié dans le journal Odessa. Grâce à son frère Anton, il obtient un emploi au journal Novoye Vremya en 1886.

Il écrit sous de nombreux pseudonymes dont Agafopod, Agafopod Edinitsin, Aloe et, plus tard, A. Gray. Selon Anton Tchekhov, Alexandre est le plus intelligent mais son alcoolisme le rend incapable de produire l'œuvre qui le ferait reconnaître.

Tchekhov épouse A.I. Khrushcheva-Sokolnikova en 1881. Ils ont deux fils : Anton et Nikolai. Il devient veuf en 1888 et l'année suivante épouse la gouvernante de ses enfants, Natalya Golden. De ce mariage naît un fils, l'acteur Michael Chekhov[2].

Il meurt d'un cancer de la gorge en 1913. Il est enterré dans la section littéraire du cimetière Volkovo à Saint-Pétersbourg.

Oeuvres[modifier | modifier le code]

Extrait de ses publications sous divers pseudonymes[3]

  • A.P. Sedoy. À la recherche de chaleur et de soleil. 1913;
  • A. Sedoy. Depuis l'enfance de A.P. Chekhov. 1912;
  • A. Gray. Visite des grands-parents. 1912;
  • A. Sedoy. C'est bon de vivre dans le monde ! L'histoire. 1904;
  • A. Gray. Diamants princiers [et autres histoires]. 1904;
  • A. Gray. Des histoires de Noël. 1895;
  • A. Gray. Oiseaux sans abri [et autres histoires]. 1895;
  • Alexander Chekhov. Esquisse historique de la lutte contre les incendies en Russie. 1892[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Georgij P Berdnikov et Andrea Czesienski, Anton Tschechow: e. Biografie, Volk und Wissen, (OCLC 74674292, lire en ligne)
  2. « Александр Павлович Чехов », sur www.anton-chehov.info (consulté le 3 août 2020)
  3. (ru) « Чехов, Александр Павлович », dans Википедия,‎ (lire en ligne)
  4. Aleksandr Pavlovič Čehov, Istoričeskij očerk požarnogo dela v Rossii, Gosudarstvennyj literaturnyj muzej Letnij sad, (ISBN 978-5-98856-219-1, lire en ligne)