Akrame Benallal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Akrame Benallal
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Site web

Akrame Benallal est né le 22 juin 1981 à Maisons-Laffitte. Il  passe les 13 premières années de sa vie en Algérie. Il est aujourd'hui chef étoilé et possède des restaurants en France et en Asie[1].

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Akrame Benallal commence avec la cuisine en se formant au CFA de Saint-Cyr-Sur-Loire. Il entreprend ensuite des stages chez Ferran Adrià en 2004 et le restaurant de l’Elysée. En 2005 il devient chef du château des 7 Tours avant de reprendre le Trendy Lounge qu’il renomme L’atelier d’Akrame en 2009. En 2011 il installe son restaurant gastronomique Akrame à Paris et obtient deux macarons Michelin pour cette adresse (2012 et 2014)[2].

En parallèle il ouvre des restaurants à Paris et en Asie (Hong Kong, Manille, Bakou).

En 2016 il change son restaurant doublement étoilés d’adresse pour s'installer rue Tronchet dans l’ancien restaurant de Guy Savoy.

En 2017 il obtient une étoile pour cet établissement[3].

Il a également été inspiré par des chefs comme Michel Guérard, Pierre Gagnaire ou encore Alain Ducasse[4].

Restaurants[modifier | modifier le code]

  • Les restaurants gastronomique Akrame ( Paris, Hong Kong)
  • Les bistrots Ateliers Vivanda (Paris, Hong Kong, Manille, Baku)
  • Les paninis Panivanda (Paris)
  • Les bar a vin Brut (Paris, Manille)
  • La marque Mad’leine (Paris)[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Joséphine de Caumont, « Akrame Benallal Une cuisine d'auteur, subtile et créative », sur terroir des chefs (consulté le )
  2. Akrame Benallal sur madame figaro
  3. a et b Nadine Lemoine, « Akrame Benellal" La cuisine est un dialogue universel" », L'Hôtellerie Restauration,‎ , p. 55 à 57
  4. Caroline Mignot, « Akrame, le magicien des émotions », L'Hôtellerie restauration,‎ , p. 96

Liens externes[modifier | modifier le code]