Agpartut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Agpartut
Vue du sommet.
Vue du sommet.
Géographie
Altitude 1 922 m
Massif Péninsule de Wegener
Coordonnées 71° 06′ 48″ nord, 52° 10′ 00″ ouest
Administration
Pays Drapeau du Danemark Danemark
Province autonome Drapeau du Groenland Groenland
Municipalité Qaasuitsup
Ascension
Première 1976 par Josep Manuel Anglada

Géolocalisation sur la carte : Groenland

(Voir situation sur carte : Groenland)
Agpartut

L'Agpartut est un sommet du Groenland constituant avec 1 922 mètres d'altitude le point culminant de la péninsule Wegener[réf. souhaitée], dans l'Ouest de l'île, près d'Uummannaq.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'Agpartut est situé au Groenland, une île appartenant au Danemark, dans la municipalité de Qaasuitsup, sur la côte ouest bordée par la baie de Baffin. Le sommet s'élève à 1 922 mètres d'altitude dans la péninsule Wegener, ce qui en fait son point culminant.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vue aérienne du sommet.

La montagne est explorée pour la première fois par l'expédition italienne Spedizione Città di Carate en 1966 menée par Giuseppe Cazzaniga avec Gianni Merlini, Ambrogio Rigamonti, Carlo Bonfanti et Massimiliano Chiolo[1],[2].

En 1972, l'expédition suisse Schweizerische Grönland-Expedition 1972 comprend six hommes sous la direction de Walter Brändli.

En 1974 a lieu l'expédition allemande Hessische Grönlandexpedition “74” vers la péninsule de Qioqe et la péninsule Alfred Wegener. Elle est menée par Robert Kreuzinger avec Hans Behnecke, Kurt Diemberger, Anne Kreuzinger, Karl Landvogt, Hans Lautensach, Wolfgang Rauschei, Jörg Rautenburg et Wolf Reuter.

En 1975 est organisée une première expédition espagnole, Expedición Sabadell Groenlandia 1975. Ramón Font Pinol est accompagné de Lluis Comes Arderin, Miquel Comes Arderiu, Nandi Salas Piriz, Eduard Abello Somolinos, Javi Balet Vilaseca et Jordi Carreras Carrera.

La première ascension a été effectuée en 1976 lors d'une seconde expédition espagnole, conduite par Anglada Josep Manuel avec Jordi Riera, Lluis Costa, Joan Cerda, Emilio Civis, Ursula Willius et Jordi Pons. En raison du caractère peu accessible de la région, les tentatives d'ascension sont rares et il semblerait que le sommet n'ait été gravi qu'une seule fois[réf. nécessaire].

L'expédition française Chanel, en 2001, est dirigée par Pierre Chanel et Alain Dutrévis, avec Christine Cayrel, Marc Brouillet, Philippe Marty, François de Montbéliard et Didier Bensimhon[3],[4].

Ascension[modifier | modifier le code]

On peut se rendre dans cette région soit avec des chiens de traineau en hiver, soit par bateau ou en hélicoptère en été. L'ascension du sommet se fait sur neige et glace, encordé et en crampons, en longeant l'arête ouest-nord-ouest, comme l'ont fait les premiers alpinistes en 1966. Il est rendu difficile par la mauvaise qualité de la neige qui enfonce et cache les grosses crevasses d'accès à l'arête. On peut atteindre l'arête soit par l'extrémité ouest de la péninsule en remontant un glacier directement depuis la mer, soit par le cirque accessible depuis le nord de la péninsule en passant une barrière de sérac.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Expédition Chanel 2001 - Archives Italiennes : Eté 1966
  2. Mario Fantin, Montagne di Groenlandia, éditions Tamari, septembre 1969, Bologne
  3. Expédition Chanel 2001 - Alpinisme au Groënland - Eté 2001
  4. Revue Alpine, Club alpin français, no 575, décembre 2001, Lyon, p. 4

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alpine Journal, 1975, p. 153
  • Alpenvereins-Jahrbuch, 1975, p. 120-121
  • American Alpine Journal, 1975, p. 153
  • American Alpine Journal, 1977, p. 206

Liens externes[modifier | modifier le code]