Agnus Dei (Francisco de Zurbarán)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Agnus Dei
Image dans Infobox.
Artiste
Date
Type
Dimensions (H × L)
38 × 62 cm
Mouvement
Collection
No d’inventaire
P007293Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Agnus Dei
Artiste
Francisco de Zurbarán
Date
1635-1640
Type
huile sur toile
Dimensions (H × L)
60 × 83 cm
Mouvement
Baroque
Collection
No d’inventaire
P007293Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Collection Salvado Plandiura, Barcelone
Agnus Dei
Image dans Infobox.
-
Artiste
Date
1635-1640
Type
huile sur toile
Dimensions (H × L)
35,56 × 52,07 cm
Mouvement
Baroque
Collection
No d’inventaire
P007293Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation

Agnus Dei est un tableau de Francisco de Zurbarán qui se trouve au musée du Prado de Madrid, en Espagne. Cette huile sur toile, réalisée entre 1635 et 1640, mesure 38 cm de haut et 62 cm de large.

Francisco de Zurbarán en a fait six versions, qui diffèrent peu entre elles. Le gouvernement de Catalogne a déclaré sa version « bien d'intérêt national »[1].

Il comporte une inscription des Actes des Apôtres 8:32, qui, traduite en français, est : « Comme une brebis, il fut conduit à l’abattoir ; comme un agneau muet devant le tondeur, il n’ouvre pas la bouche. »[2]. Le traitement est fortement naturaliste, les pattes sont attachées.

Versions[modifier | modifier le code]

Musée du Prado[modifier | modifier le code]

C'est la version la plus achevée. Elle est montrée dans l'exposition permanente du musée du Prado de Madrid.

Collection Salvado Plandiura[modifier | modifier le code]

Cette version est également connue comme le « mouton aux pattes attachées », exposée à Barcelone dans la collection Salvado Plandiura[3].

Musée d'art de San Diego[modifier | modifier le code]

Cette version plus petite, qui se trouve au musée d'art de San Diego, a été léguée par Anne et Amy Putnam[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ca) « Altres Acord de Govern », sur Gencat.cat,
  2. Version originale : « Como oveja a la muerte fue llevado; Y como cordero mudo delante del que lo trasquila, así no abrió su boca ».
  3. « El Tribunal Supremo declara “inexportable” un ‘zurbarán’ », sur EL PAÍS, (consulté le ).
  4. http://www.sdmart.org/collections/Europe/item/1947.36

Liens externes[modifier | modifier le code]