Affaire de Susurluk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Affaire Susurluk)
Aller à : navigation, rechercher

L'affaire de Susurluk (Susurluk skandalı en turc) a eu lieu le à Susurluk, petite ville située dans la province de Balıkesir. Un accident de voiture met fortuitement au jour les liens étroits entretenus à l'époque entre politique, police et mafia d'extrême droite turque : les victimes sont un député proche du pouvoir, un chef des gardes de village, milice kurde pro-gouvernementale chargée de combattre les rebelles du PKK, et un chef mafieux notoire, Abdullah Çatlı, dirigeant de l'organisation ultranationaliste des Loups Gris. Cette affaire donne lieu à une vive controverse dans l'opinion et au Parlement : pendant des semaines, des citoyens éteignent la lumière une minute par nuit pour réclamer la "lumière" sur cette affaire. Le ministre de l'Intérieur Mehmet Ağar (en) doit démissionner mais, protégé par son immunité parlementaire, il ne sera inculpé qu'en 2007 ; il sera condamné à cinq ans de prison en septembre 2011 mais libéré sur parole en 2013[1],[2],[3]·

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Réflexions sur la causalité d'un manque : Pourquoi y a-t-il si peu de mobilisations en Turquie par Gilles Dorronsoro, Ceri-Sciences Po, septembre 2001
  2. Mehmet Ağar comparait devant la justice près de 13 ans après le scandale de Susurluk par Jean Marcou, Ovipot, 12 février 2009
  3. Human Rights Watch, World Report 2012: Turkey - Events of 2011

Bibliographie[modifier | modifier le code]