Mafia turque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La mafia turque est un ensemble d'organisations criminelles d'origine turque qui ont infiltré la société civile et les institutions en Turquie et à l'étranger.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La Turquie est un pays dont la situation géographique en fait un point de passage obligatoire pour des narcoroutes caucasiennes et asiatiques. La mafia turque moderne date des années 1940 avec l'explosion du trafic de stupéfiants.

Elle entretient des liens très profonds avec les organisations nationaliste turque des Loups gris et kurde du PKK.

On recense 44 gangs de grande envergure en Turquie, dont un grand nombre à Istanbul. Le chef d'un gang est appelé le baba (papa). La mafia turque est très présente en Angleterre (3/4 du trafic d'héroïne), en Allemagne, en Espagne, en France (quartier de Strasbourg-Saint-Denis à Paris) et aux Pays-Bas. En 2002, le nord de Londres a été le théâtre d'une guerre de territoire entre les gangs turcs locaux et une grande partie de la communauté turque de Londres est victime de racket. La mafia turque a de très profonds liens avec des politiciens grâce à la corruption. La mafia turque n'est pas homogène et on distingue les familles kurdes (proches du PKK) et les familles turques (proches des Loups gris), mais de nombreux groupes criminels kurdes sont opposés au PKK et proches des Loups gris. Parmi ses activités majeures on recense le trafic de drogues, d'êtres humains, d'organes et d'armes, ainsi que le racket et les jeux. On peut noter Sedat Peker, un des plus célèbres baba du pays et son neveu Gökhan Yüksel, en tête du réseau européen (proches des Loups gris).