Æschne bleue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Aeshna cyanea)

L'æschne bleue (Aeshna cyanea) est une espèce d'insectes odonates européens de la famille des Aeshnidae.

Description et caractéristiques[modifier | modifier le code]

Grande libellule, la taille de son corps atteint 67 à 76 mm de long, celle de son abdomen entre 51 et 61 mm. L’aile postérieure mesure entre 43 et 53 mm, ce qui lui donne une envergure comprise entre 90 et 110 mm[1]. Les ailes munies d'un pterostigma sont hyalines ou légèrement safranées chez les femelles. Les yeux sont contigus sur une grande distance, ceux des mâles sont bleus et ceux des femelles les brunâtres. Une tache noire en forme de T complet est présente sur le front. Cette libellule a une teinte généralement brune avec un abdomen orné de marques vert pomme et bleu ciel dans la section distale. Son nom vernaculaire et son nom scientifique peuvent prêter à confusion car elle montre plus de vert que de bleu[2].

Un des critères infaillibles de reconnaissance de l'espèce est facilement visible quand l'insecte est posé : la disposition des points bleus au bout de l'abdomen : les deux taches présentes sur chaque segment abdominal tendent à se rapprocher au fur et à mesure que l'on s'éloigne du thorax, puis fusionnent et forment une unique tache sur chacun des trois derniers segments.

Seul le mâle est vert-noir-bleu, la femelle n'a pas de bleu.

Son vol est rapide, cette se posant rarement et elle est assez farouche, ce qui rend son observation de près difficile.

Habitat et distribution[modifier | modifier le code]

Elle se rencontre typiquement en lisière de bois et le long des rangées d'arbres ensoleillés (même en ville), près des eaux stagnantes de toutes dimensions et de toute sorte.

Partout présente en France, elle est l'espèce la plus courante du genre Aeshna en Europe centrale[3].

Particularités[modifier | modifier le code]

Les femelles pondent dans des végétaux ou sur des morceaux de bois autour de la rive. Les æschnes bleues s'approchent sans crainte de l'homme. Elles sont parfaitement inoffensives[4].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Richard Robinson Askew, The Dragonflies of Europe, Harley Books, , p. 109.
  2. Jacques d'Aguilar, Jean-Louis Dommanget, Guide des libellules d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, , p. 170.
  3. Michael Chinery, Insectes de France et d'Europe occidentale, Flammarion, , p. 30.
  4. Heiko Bellmann, Guide Vigot des insectes et des principaux arachnides, Vigot, 2000, p 50

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Æschne bleue femelle venant de sortir de son exuvie dont on voit la face ventrale intacte
Æschne bleue sortant de son exuvie sur une tige d'Equisetum