Adolph Eugene Fick (ophtalmologiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Adolph Eugene Fick
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Adolf Gaston Eugen FickVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Père
Franz Ludwig Fick (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Parentèle
Adolf Fick (oncle)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique

Adolf Gaston Eugen Fick (1852-1937) est un ophtalmologiste allemand qui a inventé les lentilles de contact. Il est le neveu du physiologiste allemand Adolf Fick, dont le nom est associé à la loi de Fick en diffusion particulaire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Adolf Gaston Eugen Fick est né à Marbourg (Allemagne) le 22 février 1852. Sa mère décède alors qu'il n'a que 3 ans, et son père, le professeur d'anatomie Ludwick Fick décède à son tour alors qu'Adolf a 6 ans.

En conséquence, il est recueilli par son oncle et parrain, lui aussi nommé Adolf Eugen Fick. Celui-ci, physiologiste de renom, aurait grandement influencé son neveu à poursuivre des études d'ophtalmologie.

Le jeune Adolf Fick a étudié la médecine à Wurtzbourg, Zurich, Marbourg et Fribourg. En 1884, il voyage à travers l'Allemagne pour épouser la fille de Johannes Wislicenus, Marie, avec qui il aura 8 enfants.

En 1888, il conçoit ce qui sera considérée comme la première paire de lentilles de contact de l'histoire à base de verre brun, qu'il testa d'abord sur des lapins, puis sur lui-même et enfin à un petit groupe de volontaires. Son idée originale sera ensuite reprise et perfectionnée par de nombreux autres scientifiques pour devenir les lentilles de contact utilisées aujourd'hui.

Durant la Première Guerre mondiale, Adolf Fick a dirigé plusieurs hôpitaux de campagne situés sur les fronts russes, français et turques. En parallèle de la guerre, il continua à effectuer ses recherches dans les domaines de l'optique et de l'ophtalmologie.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]