Adolfo Constanzo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Adolfo Constanzo
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 26 ans)
MexicoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Domaine

Adolfo de Jesús Constanzo, surnommé El padrino de Matamoros (Le parrain de Matamoros en français), né le à Miami, mort le à Mexico, était un tueur en série et un gourou mexicain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Constanzo se rendit à Mexico en 1983 et commença par gagner sa vie comme lecteur de tarot. Il recruta deux jeunes hommes, Martín Quintana Rodríguez et Omar Chewe Orea Ochoa, qui devinrent ses servants, amants et disciples. Constanzo retourna à Miami aux États-Unis peu après, mais revint s'installer à Mexico durant l'été 1984. Au cours des années qui suivirent, il créa un culte à part entière et devint le chef d'une secte regroupant des trafiquants de drogues, des musiciens et des policiers. La secte, basée à Matamoros, sur la frontière entre les États-Unis et le Mexique, vendait de la drogue et organisait des cérémonies occultes. Fin 1987, les adeptes commencèrent les sacrifices humains en assassinant des personnes, dont des trafiquants de cartels rivaux, lors de cérémonies occultes.

Lorsqu'un citoyen américain, Mark J. Kilroy - 21 ans, disparut à Matamoros durant la semaine de relâche 1989, la police locale, sous la pression des autorités du Texas, lança des recherches et découvrit la secte de Constanzo par accident, dans une enquête non liée au trafic de stupéfiants. Après avoir arrêté plusieurs membres, la police découvrit que la secte était responsable du meurtre de Kilroy, dont le corps avait été démembré et brûlé[1].

D'autres membres du culte furent arrêtés jusqu'à ce que le 6 mai, la police accule Constanzo et 4 de ses disciples dans un appartement délabré de Mexico. Déterminé à ne pas à aller en prison, Constanzo ordonna à l'un de ses disciples de faire feu sur lui et Quintana Rodríguez. Lorsque la police investit l'appartement, elle trouva les deux hommes morts[2]. L'une des chefs de la secte qui jouissait de la confiance de Constanzo, Sara Aldrete, fut arrêtée peu après et condamnée à 68 ans de prison pour son implication dans les meurtres.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Borderland, film mexico-américain de 2007 inspiré de l'affaire Kilroy.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges Moréas (conseiller technique) et Bill Waddell (conseiller technique), Dossier meurtre. Enquête sur les grands crimes de notre temps, vol. 39 : Les prêtres de la mort. Le révérend Jim Jones, Adolfo Constanzo : deux ministres d'un culte qui mêlait sexe, « suicide révolutionnaire » et assassinat, Paris, ALP, , 30 p.

Références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]