Adolf Schulz-Evler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Adolf Schulz-Evler
Biographie
Naissance
Décès
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
Instrument

Adolf ou Andrey ou Adolf Andrey[1] Schulz-Evler (RadomVarsovie) est un compositeur polonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Radom, en Pologne (à l'époque partie de l'Empire russe), il étudie au Conservatoire de Varsovie, puis, avec Carl Tausig à Berlin[2]. À partir de 1884 jusqu'en 1904, il enseigne à l'École de musique de Kharkiv[3],[4].

Il a composé 52 opus, dont la plupart sont aujourd'hui oubliées. Il est surtout connu pour sa transcription pour piano du Le Beau Danube bleu, de Johann Strauss II : Arabesques sur « an der schönen blauen Donau ». La pièce a été enregistrée de nombreuses fois notamment par : Jorge Bolet, Jan Smeterlin, Marc-André Hamelin, Comte Sauvage, Piers Lane, Byron Janis, Isador Goodman[5]Benjamin Grosvenor et —peut-être le plus célèbre — Josef Lhévinne.

Œuvres[modifier | modifier le code]

La liste de ses œuvres comprend[6] :

  • Op. 2 : Invitation à la Valse (éd. Jurgenson)
  • Op. 4 : Variations en sol majeur (Jurgenson)
  • Op. 5 : Melodie (Jurgenson)
  • Op. 6 : Nocturne en fa majeur (Jurgenson)
  • Op. 8 : Révélation-je en si majeur (Jurgenson)
  • Op. 9 : Apocalypse II en mi♭ major (Jurgenson)
  • Op. 10 : l'Apocalypse III, en fa majeur (Jurgenson)
  • Op. 11 : Sérénade (Jurgenson)
  • Op. 12 : Arabesques, Variations sur le beau Danube Bleu Valse [Strauss] (Jurgenson)
  • Op. 14 : Rhapsodie Russe pour Piano & Orchestre (Jurgenson)
  • Op. 17 : Étude pour les octaves (Jurgenson)[7]
  • Op 19 : « Narzan » Valse (Jurgenson)
  • Op. 40 : Pezzetino amichevole (Jurgenson)
  • Donau Walzer (Selbstverlag)
  • Écho de la Partita de J.-S. Bach - Paraphrase de Concert (Johansen)[7]
  • Fantaisie (Johansen)
  • Mélodie n° 1 (Gutheil)
  • Ô beaux yeux bleus (Jurgenson)
  • Ô toi toutes mes fleurs (Jurgenson)
  • Poème sans paroles (Johansen)

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Adolf Schulz-Evler » (voir la liste des auteurs).
  1. Il apparaît dans les références comme étant soit Adolf Schulz-Evler or Andrei Schulz-Evler or Adolf Andrei Schulz-Evler, Andrey également orthographié Andrei or Andrej
  2. Eric Blom, « Adolf Schulz-Evler » dans Grove's Dictionary of Music and Musicians, 5e édition.
  3. The Virtuoso Johann Strauss: Thomas Labé, piano
  4. San Francisco Classical Voice
  5. Classics Online
  6. Piano Dictionary
  7. a et b Henselt Library

Liens externes[modifier | modifier le code]