Abraham Kupchik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Abraham Kupchik
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
MontclairVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Abraham Kupchik est un joueur d'échecs américain d'origine polonaise né le à Brest et mort le à Montclair (New Jersey). Vainqueur du tournoi de Lake Hopatcong avec Frank Marshall[1] en 1923, Kupchik remporta la médaille d'or par équipe lors de l'olympiade d'échecs de 1935 à Varsovie la médaille d'argent individuelle au troisième échiquier avec 10 points sur 14 (six victoires et huit parties nulles[2]).

Biographie et carrière[modifier | modifier le code]

Kupchik émigra aux États-Unis en 1903[3]. Il fut actif aux États-Unis pendant quarante ans. Il remporta le championnat du club d'échecs de Manhattan (le Manhattan Chess Club) à onze reprises[4]. En 1916, il termina deuxième du tournoi de New York, derrière Capablanca, ex æquo avec Janowski et Borislav Kostić.

En 1924, il perdit un match contre Efim Bogoljubov 2 à 4 (+1 −3 =2) et annula un match contre Carlos Torre en 1925 (+1 −1 =4). En 1926, il finit deuxième du tournoi de Lake Hopatcong 1926, derrière le champion du monde José Raul Capablanca[5] et devant Marshall et Maroczy. Lors du Match radio États-Unis - URSS 1945, Kupchik joua au neuvième échiquier et perdit contre Vladimir Makogonov 0,5 à 1,5.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Le Lionnais et Ernst Maget, Dictionnaire des échecs, Paris, Presses universitaires de France, , 432 p., p. 218
  2. Fiche de Kupchik sur olimpbase.org.
  3. (en) David Hooper (dir.) et Kenneth Whyld (dir.), The Oxford Companion to Chess, Oxford University Press, coll. « Oxford Paperback Reference », , 1re éd., 414 p. (ISBN 0-19-281986-0 et 978-0192819864)
  4. (en) Harry Golombek (éditeur) The Penguin Encyclopaedia of Chess, Penguin, 1981
  5. Nicolas Giffard et Alain Biénabe, Le Nouveau Guide des échecs. Traité complet, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », , 1710 p. (ISBN 978-2-221-11013-3), p. 845

Liens externes[modifier | modifier le code]