Abbaye de Bélapátfalva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abbaye de Bélapátfalva
image de l'abbaye
Vue aérienne de l'abbaye de Bélapátfalva

Nom local bélapátfalvai apátság
bélháromkúti apátság
apátfalvai apátság
Diocèse Archidiocèse d'Eger
Numéro d'ordre (selon Janauschek) DCXII (612)[1]
Fondation 16 mai 1232
Dissolution 1534
Abbaye-mère Pilis
Lignée de Clairvaux
Abbayes-filles Aucune
Congrégation Cisterciens
Période ou style Architecture gothique

Coordonnées 48° 02′ 56″ nord, 20° 21′ 54″ est[2]
Pays Drapeau de la Hongrie Hongrie
Comitat Heves
Comitat Heves
District Bélapátfalva
Commune Bélapátfalva
Géolocalisation sur la carte : Europe
(Voir situation sur carte : Europe)
Abbaye de Bélapátfalva
Géolocalisation sur la carte : Hongrie
(Voir situation sur carte : Hongrie)
Abbaye de Bélapátfalva

L’ancienne abbaye de Bélapátfalva, également nommé de Bélháromkút (« les trois fontaines de Bél »[1]) est un ancien monastère de moines cisterciens, fondé au XIIIe siècle et situé en Hongrie, dans la commune et le district éponymes, au pied du massif montagneux de Bükk, plus précisément au pied du Bél-kő (hu). Elle fut abandonnée devant l'avancée des Ottomans au XVIe siècle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

La façade de l'église abbatiale.

L'abbaye est fondée le à l'initiative de l'évêque d'Eger, Kili II[3]. La construction de l'abbaye est cependant interrompue par l'invasion mongole de 1241. En 1246, des chroniques indiquent que le monastère a été épargné ou a résisté, et que les moines y vivent[4]

L'abbaye médiévale[modifier | modifier le code]

L'abbatiale actuelle est construite assez tardivement, aux XIVe et XVe siècles, en remplacement d'un édifice en style roman tardif, et est de style gothique[4].

La prospérité de l'abbaye diminue très fortement à la fin du Moyen Âge. En 1503, on n'y compte que trois moines[4].

La fermeture[modifier | modifier le code]

Après la bataille de Mohács, en 1526, et l'occupation ottomane qui s'étend jusqu'en 1552, les monastères hongrois sont fermés, ce qui est le cas de Bélapátfalva en 1530. Le monastère tombe lentement en ruine, état dans lequel il reste jusqu'en 1720. Une restauration à l'identique commence alors, et dure jusqu'en 1732, date à laquelle l'église est rouverte au culte, mais en tant qu'église paroissiale. Certains éléments, comme l'autel et la chaire, sont plus tardifs et datent de 1748[5]. Le reste du monastère a servi de carrière de pierres, et il n'en reste que les soubassements[4].

Site de l'abbaye[modifier | modifier le code]

Caractéristiques et protection[modifier | modifier le code]

C'est la seule abbatiale cistercienne hongroise qui soit conservée dans son état originel. À ce titre, elle est aujourd'hui protégée en tant que monument sous le numéro 5433[6].

Des fouilles ont été réalisées sur le site de l'abbaye au milieu des années 1960, en même temps qu'un chantier de restauration de l'église[5].

L'abbatiale[modifier | modifier le code]

L'intérieur de l'église.

L'abbatiale est une église en croix latine, à trois nefs, sans clocher. Elle est consacrée à Émeric de Hongrie[5].

Le cloître[modifier | modifier le code]

Le cloître était de forme rectangulaire, mesurant vingt-et-un mètres de longueur par dix-sept de largeur[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (la) Leopold Janauschek, Originum Cisterciensium : in quo, praemissis congregationum domiciliis adjectisque tabulis chronologico-genealogicis, veterum abbatiarum a monachis habitatarum fundationes ad fidem antiquissimorum fontium primus descripsit, t. I, Vienne, , 491 p. (lire en ligne), p. 328.
  2. (it) « Bélapátfalva », sur http://www.cistercensi.info, Ordre cistercien (consulté le 7 mars 2014).
  3. (hu) Bertalanné Olivia Estók, « Ciszterci apátsági templom », sur http://esolivia.hupont.hu/, (consulté le 7 mars 2014).
  4. a b c et d (hu) « Bélapátfalvai ciszterci apátság », sur http://www.turautak.com/, Túrautak, várak, látnivalók Magyarországon, (consulté le 7 mars 2014).
  5. a b c et d (hu) « Bélháromkúti apátsági templom », sur http://miserend.hu/, Miserend — A Virtuális Plébánia Portál (consulté le 7 mars 2014).
  6. (hu) « Ciszterci apátsági templom, Bélapátfalva », sur http://www.muemlekem.hu/, műemlékem.hu (consulté le 7 mars 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]