Abbaye Saint-Sauveur de Ham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abbaye Saint-Sauveur.

Abbaye Saint-Sauveur de Ham
Présentation
Culte Catholique romain
Type Abbaye
Début de la construction 1080
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Ville Ham-en-Artois
Coordonnées 50° 35′ 24″ nord, 2° 27′ 12″ est

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

(Voir situation sur carte : Pas-de-Calais)
Abbaye Saint-Sauveur de Ham

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye Saint-Sauveur de Ham

L'Abbaye Saint-Sauveur de Ham-en-Artois est une abbaye fondée en 1080[1] ou en 1480[2], sous l'invocation de Saint-Benoit par Ingelran, seigneur de Lillers et Emma sa femme.

Au cours de son histoire, l'abbaye Saint-Sauveur a porté les noms de Ham-les-Lillers, Ham-lès-Lilers, Saint-Sauveur de Ham, S. Hamum Liliriense, Hamus ou S. Salvator Hamensis

Histoire[modifier | modifier le code]

Ingelran, seigneur de Lillers, de retour d'un pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle en Espagne s'arrête en l'Abbaye Saint-Sauveur de Charroux. Il revient avec quelques religieux auxquels il confie son monastère.

En 1093, Robert II de Flandre, Comte de Flandre, et son fils Baudouin en 1115 ratifièrent cette fondation[Quand ?].

Liste des abbés[modifier | modifier le code]

Humbert Ancelin (1648 - 17 juin 1720), abbé de Abbaye Saint-Sauveur de Ham (1702-1720), évêque de Tulle de 1680 à 1702 et aumônier du Roi.

Biens et patrimoines[modifier | modifier le code]

Le Prieuré de Framecourt dépendait en 1746 de l'abbaye Saint-Sauveur de Ham[3]. Le prieuré fut fondé au XIe siècle à la suite d'une donation du chevalier Acard de Framicourt.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. M. Piganiol de la Force - Nouvelle description de la France, dans laquelle en voit,volume 2 page 92 -Chez Charles-Nicolas Poiron rue St-Jacques à paris - 1753 - archive de l'université de Princeton - Numérisé par Google Books
  2. Abbé Migné -encyclopédie Théologique -tome seizième -1856 - page 275 - numérisé par Google Books
  3. Tableau général numérique par fonds des archives départementales antérieures à 1790,Impr. Nationale, 1848,[1]